Site icon Sur les traces de CanariWolf

Road-Trip vers et en Norvège- semaine 1

Pour suivre plus finement l’itinéraire et avoir plus d’informations connectez vous ICI

Semaine 1

Lien vers la 2ème semaine cliquer ICI

Lien vers la 3 ème semaine cliquez ICI

Lien vers la 4 ème semaine cliquez ICI

Lien vers la 5 ème semaine Cliquez ICI

Lien vers la 6 ème semaine Cliquez ICI

Lien vers la 7ème semaine Cliquez ICI

Lien vers la 8 ème semaine: Cliquez ICI

Lien vers la semaine 9 Cliquez ICI

Lien vers la dixième semaine Cliquez ICI

Lien vers la onzième semaine cliquez ICI

Lien vers douzième semaine cliquez ICI

Pour les personnes qui arrivent sur cette page, je renseigne le blog chaque jour au rythme de notre progression. Alors voyagez avec nous !

Notre itinéraire prévisionnel complet.

Lundi 2 mai – 580 km de Belfort à Gōttingen

Cela fait 6 mois que nous en parlons, que nous cogitons, préparons, imaginons, planifions … et enfin ce matin à 8h17 nous avons démarré CW (CanariWolf:notre camping-car ) pour ce long voyage.

L’autoroute a déroulé son long ruban asphalté depuis Mulhouse: beaucoup de circulation avec beaucoup de camions et quelques bouchons …

Première étape Göttingen en Allemagne où nous posons CW vers 17h00: ville rendue célèbre par Barbara : https://www.youtube.com/watch?v=s9b6E4MnCWk

Bien sûr, ce n’est pas la Seine
Ce n’est pas le bois de Vincennes
Mais c’est bien joli tout de même
À Göttingen, à Göttingen
Pas de quais et pas de rengaines
Qui se lamentent et qui se traînent
Mais l’amour y fleurit quand même
À Göttingen, à Göttingen

Ils savent mieux que nous, je pense
L’histoire de nos rois de France
Herman, Peter, Helga et Hans
À Göttingen
Et que personne ne s’offense
Mais les contes de notre enfance
« Il était une fois » commence
À Göttinge

Bien sûr nous, nous avons la Seine
Et puis notre bois de Vincennes
Mais Dieu que les roses sont belles
À Göttingen, à Göttingen
Nous, nous avons nos matins blêmes
Et l’âme grise de Verlaine
Eux c’est la mélancolie même
À Göttingen, à Göttingen

Quand ils ne savent rien nous dire
Ils restent là à nous sourire
Mais nous les comprenons quand même
Les enfants blonds de Göttingen
Et tant pis pour ceux qui s’étonnent
Et que les autres me pardonnent
Mais les enfants ce sont les mêmes
À Paris ou à Göttingen

Ô faites que jamais ne revienne
Le temps du sang et de la haine
Car il y a des gens que j’aime
À Göttingen, à Göttingen
Et lorsque sonnerait l’alarme
S’il fallait reprendre les armes
Mon cœur verserait une larme
Pour Göttingen, pour Göttingen

Mais c’est bien joli tout de même
À Göttingen, à Göttingen
Et lorsque sonnerait l’alarme
S’il fallait reprendre les armes
Mon cœur verserait une larme
Pour Göttingen, pour Göttingen

Aire de CC de Gõttingen coût 15 €, électricité et services compris,

Un couple de Norvégiens installé à côté de nous , nous déconseille formellement de nous arrêter à Malmø (terrorisme, vol, vandalisme, explosions…)et nous incite à modifier cette halte.

Après cet échange, nous partons avec Gaby pour une petite promenade au bord de l’eau.

Mardi 3 mai – 430 km de Göttingen à Puttgarden – temps ensoleillé 12°

Départ de Göttingen vers Puttgarden, toujours le même ruban asphalté bordé de champs de colza et d’éoliennes avec en prime des dizaines de Km de travaux..

Nous arrivons au terminal à 15h00: une reconnaissance à pieds nous permet de nous dégourdir les jambes et de nous familiariser avec les lieux. Petite visite au « Border Shop » : grand-choix de vins de tous les continents à des prix abordables, mais CW étant déjà en surcharge, nous nous abstenons!

Nous passons la nuit sur une aire de CC proche du quai d’embarquement.

Mercredi 4 mai – 280 km de Puttgarden à Hörby 13 ° ensoleillé

Après une nuit très fraîche,( nous n’avions pas mis le chauffage dans le camping-car: 11° au lever), nous avons la visite d’un employé de la mairie venu nous taxer de 3 Euros alors que l’on avait déjà réglé 10 Euros la veille. enfin c’est comme partout il faut payer!

10h45- Nous embarquons sur le ferry pour 45 min de traversée entre Puttgarden et Rødby. très calme et très confortable.

Le billet groupé ferry et pont a été acheté en ligne sur Scandlines pour 197 Euros pour un camping -car de 7,50m.

Nous entamons alors la traversée du Danemark : une route à 4 voies limitée à 110 ou 90 toujours bordée de champs de colza et d’éoliennes. Mais, si la Suisse est le pays des tunnels, le Danemark est celui des ponts rivalisant tous de hauteur et longueur.

L’ Öresund ou Øresund Bridge est un pont combiné ferroviaire et autoroutier traversant le détroit d’Øresund entre le Danemark et la Suède . Il s’agit du plus long pont routier et ferroviaire combiné d’Europe, s’étendant sur près de 8 kilomètres (5 miles) de la côte suédoise à l’île artificielle de Peberholm au milieu du détroit. La traversée est complétée par le tunnel Drogden de 4 kilomètres de Peberholm à l’île danoise d’Amager .

Longueur totale7845 mètres
Largeur23,5 mètres
Hauteur204 mètres
Portée la plus longue490 mètres

Arrivés en Suède , nous faisons le plein de gasoil: 24,21 KR par litre . C’est la première fois que l’on nous demande de renseigner notre numéro de téléphone dans une borne automatique!

Nous rencontrons 5 jeunes belges partis pour 15 jours en Norvège. ils se posent des questions sur leur budget, le prix du gasoil, les aires de CC…

Nous posons enfin CW dans un camping à Hørby: Hörby Ringsjöstrand à Osbyholm.

Personne à l’accueil mais autobooking en prenant une enveloppe dans le sas de l’accueil.

Une petite marche au bord du lac nous fait apprécier le site .

Jeudi 5 mai – 270 km de Hörby à Jönköping 13° à 10h temps ensoleillé.

Ce matin, c’est presque à regret que nous quittons ce magnifique endroit vers 10h00 .

Au préalable, nous nous acquittons de la facture : 300 KR . 1 KR suédoise vaut 0,096 €

Après un petit ménage , vidanges et remplissage, nous voilà repartis. Le paysage a changé : nous traversons des forêts de bouleaux et de pins sylvestres parsemées de prairies et de fermes colorées en gris , rouge, blanc.

Apres avoir vu le panneau suivant,

nous avons vu quelques élans à la lisière d’une forêt. Une vraie chance! nous n’avons bien sûr pas le temps de prendre la photo. Ce sera pour la prochaine fois!

La vitesse est limitée à 80 KM/h sur route et 110 sur autoroute. En réalité leurs autoroutes ressemblent plus à nos routes à 4 voies qu’à nos autoroutes, mais elles sont gratuites et sans beaucoup de circulation.

Nous nous arrêtons à midi au bord d’un lac pour déjeuner

Puis nous repartons pour atteindre JÖNKÖPINGS au bord du lac de VÄTTERN.

Le Vättern, situé au centre de la Suède méridionale, est le second lac de Suède en superficie, après le Vänern. Sa superficie est de 1 900 km2, il occupe un volume de 77 km3, sa profondeur moyenne est de 41 m et sa plus grande profondeur de 128 m.

Le lac est long de 120 km et large d’environ 30 km.

Le lac se trouve à une altitude de 88,5 m et se déverse par le Motala Ström qui se jette dans la mer Baltique à Norrköping à environ 120 km du lac. Le lac Vättern est relié au lac Vänern et à la mer Baltique par le canal Göta.

Sur la rive sud se trouve la ville de Jönköping. Sur la rive est se trouve la ville de Vadstena, ville de sainte Brigitte. Au centre du lac, on trouve l’île de Visingsö.

Nous posons CW sur une aire de CC : 100 KR électricité comprise. rien à redire!

Il est encore assez tôt pour une longue promenade au bord du lac où nous admirons quelques belles maisons et observons quelques oiseaux dont quelques couples de Harle bièvre.

Gaby en profite pour effectuer quelques sprints.

Vendredi 6 mai -207km- temps très ensoleillé

Nous quittons Jönköping à 9h30 en direction de Gränna, où nous posons Canariwolf (CW) . Gränna est une petite ville suédoise située sur la rive Est du grand lac Vättern, face à l’île de Visingsö à laquelle elle est reliée par ferry. Connue en Suède pour ses pittoresques maisons de bois et pour ses polkagrisar, des bonbons à la menthe à raies blanches et rouges, inventés en 1859 par la veuve Amalia Eriksson.

Nous déambulons sur les rues pavées de cette charmante petite ville non sans céder à ces petites confiseries .

Nous rentrons ensuite dans cette charmante église très conviviale .

Nous reprenons alors la route vers Brahehus et son point de vue sur le lac Vättern depuis les ruines du château.

Après le repas , départ pour Vadstena .

Vadstena est une petite ville sur la rive gauche du lac Vättern en Suède, dans la province d’Östergötland. Elle est peuplée de 5 612 habitants et est le chef-lieu de la commune de Vadstena.

C’est dans cette ville que, en 1346, sainte Brigitte de Suède a fondé un monastère double : l’abbaye de Vadstena, premier couvent de l’ordre de Sainte-Brigitte.

Nous pensions ensuite nous arrêter à Motala mais, compte tenu de la grande étape à parcourir demain (300 km), nous roulerons un peu plus, jusqu’à Örebro distant d’environ 110 km.

Le premier camping Hästhagens étant introuvable, nous nous rabattons sur le Gustavsvik Camping 389KR , c’est un peu cher mais nous n’avons pas eu le choix.

Nous y retrouvons les Suisses et leur gros Truck qui se rendent également au « North Cap »

Samedi 7 mai – 205 km de Örebro à Leksand. 11 ° au départ mais la température est descendue à 7 dans les hauteurs où nous avons vu les premières plaques de neige.

Un petit mot préalable sur la conduite en Suède : la vitesse est limitée à 100 sur les routes principales à 3 voies, mais très souvent à 80 km/h, à 70 à chaque intersection, à 40 dans les agglomérations. Un détail qui a de l’importance, il y a un radar presque à chaque changement de limitation de vitesse, c’est à dire tous les 1 à 2 km. Le coté positif , c’est que l’on consomme moins; et par les temps qui courent, c’est appréciable!

Donc ce matin départ pour Leksand

Nous nous arrêtons au portes de la ville pour déjeuner et nous rencontrons alors un couple de Français, les premiers depuis notre départ. Ils nous invitent gentiment à prendre le café: c’est l’occasion d’échanger et de partager nos impressions sur le voyage.

Nous visitons ensuite Leksand : ses commerces, et une première église dans laquelle nous sommes invités à écouter une chorale en soutien de réfugiés Ukrainiens.

Nous avons ensuite le plaisir de retrouver nos compatriotes sur le « Park4night » adopté pour la nuit.

Enfin posés, nous visitons un vieux village suédois reconstitué type « écomusée » puis une autre église que l’on ne pourra visiter du fait d’un concert d’orgue payant…

Dimanche 8 mai – 278 km de Leksand à Hudiskvall – Temps ensoleillé, il a fait 0°C cette nuit mais c’est monté à 14°C en journée .

Dès 9 h 15, nous sommes devant l’église que nous n’avons pas pu visiter hier : le gardien nous voyant attendre vient nous ouvrir et allume les lumières. L’église est magnifique mais ce qui est le plus surprenant, c’est le coin enfants que l’on trouve dans les églises suédoises : pendant que les parents se recueillent , les enfants se déguisent et jouent à conduire la messe.

Nous faisons un détour pour Tällberg au bord du lac Siljan, très joli village aux maisons typiques. Nous assistons même à un cours de boxe féminine : étonnant!

Il nous faut maintenant faire un peu de route. Quelques grues cendrées et autres cygnes chanteurs nous accompagnent .

Nous nous arrêtons pour déjeuner au bord d’un lac, où nous remarquons un couple de plongeon arctique, ce qui nous comble de bonheur.

Il nous reste 80 km à parcourir, et nous avons un peu de mal à trouver une aire à notre convenance:

Finalement nous posons CW- à Västra Hudiksvall sur l’aire CC de Rogsta: calme, électricité et eau pour 15€.

Chantal en profite pour inaugurer sa machine à laver, le plus difficile sera de faire sécher le linge… à suivre !

Lien vers la 2ème semaine cliquer ici

Quitter la version mobile