Promenade

Promenade

.

Quelques traces se souviennent de mes pas dans la neige,

Quelques chants m’appellent dans les arbres, florilège,

Quelques reflets m’éblouissent, vertige de la mare

Et ce ciel pâle qui m’invite à l’éveil des sens

Alors qu’une légère brise fronce la surface 

Ce même souffle qui me caresse la face.

Je ne suis plus seul, dans mon errance.

Mes pensées du passé se mèlent et s’enmêlent

Senteur d’humus, de mousse, et de sous-bois.

Devant, la croisée des chemins, frisson du choix,

Un écureuil traverse le sentier à cet endroit ;

Tu me reconnais ? Te souviendras tu de moi ?

Les ombres s’allongent, il est trop tard pour rêver.

.

Guy E – janvier 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s