Les grands lacs italiens et les îles Borromées

Un circuit de 1957 km

Jeudi 20 octobre

Nous avons rendez vous à Toulon avec Florian notre fils et sa famille pour passer une semaine en Italie et ses grands lacs.

Départ vers 10h30 pour une première étape prévue à Louhans-Châteaurenaud en Saône et Loire où nous arrivons à 13h45.

Nous posons CW sur l’aire en bordure de la Seille.

Nous partons ensuite visiter la ville aux 147 colonnes et en particulier son Hôtel-Dieu.

L’Hôtel-Dieu de Louhans est un établissement hospitalier construit entre 1682 et 1686 

Jusqu’à sa fermeture en 1977, les religieuses de l’ordre de Sainte-Marthe ont assuré les soins des malades.

  • Deux salles de malades à lits clos, l’une pour les hommes (à lits de bois) et l’autre pour les femmes (à lits de fer ou de fonte permettant d’éviter les punaises), séparées par une grille de fer forgé.
  • d’une chapelle destinée aux soeurs.
  • d’une apothicairerie comptant une riche collection de vases de faïence hispano-mauresques des xve et xvie siècles, unique en Europe.
  • L’hôtel-dieu dispose de salles « annexes » : réfectoire des sœurs, cuisine, lingerie, chambres des sœurs..

Vendredi 21 octobre

Aprés une nuit perturbée par l’orage et la pluie nous prenons l’autoroute sous une pluie diluvienne (épisode cévenole annoncé)

Nous nous arrêtons au Camping car park d’Aramon: la barrière en panne et la proximité de la route nous incite à passer notre chemin; nous allons alors à l’abbaye Saint-Michel de Frigolet, entre Avignon et Tarascon. Nous posons CW dans un vaste parking dans une pinède.

L’abbaye Saint-Michel de Frigolet est une abbaye de chanoines prémontrés, à l’intérieur de la Montagnette. Isolée dans un vallon sauvage au milieu des pins, des oliviers et des cyprès, elle tire son nom de ferigoulo, le thym en langue provençale. L’abbaye accueille une communauté de Prémontrés .

Le jeudi 14 juillet 2022 au soir, un incendie dans le massif forestier de la Montagnette est déclenché par le passage d’un train, très probablement responsable de trois départs de feu. L’abbaye, au coeur de massif, a pu être sauvée des flammes par le courage des pompiers sur place et par d’incessants largages d’eau.

Nous avons encore le temps de visiter ce site apaisant et surtout la Basilique de l’Immaculée Conception qui est vraiment remarquable!

Samedi 22 octobre

Nous partons assez tôt pour arriver A Toulon vers10 h00 mais l’autoroute fermée à partir de La Ciottat nous fait passer dans l’arrière pays où nous rencontrons bouchons sur bouchons. Nous retrouvons enfin nos enfants à 12H15 après 5h00 pour 176 km.

Aprés le déjeuner et la fin des préparatifs , nous partons pour le lac de Saint Cassien et nous arrêtons sur l’aire de Montauroux.

Aprés une promenade vers le lac qui manque cruellement d’eau, nous dînons tous ensemble entre les deux camping-cars : c’est une jolie tablée!

Dimanche 23 octobre

Cw n’est plus seul , nous suivons le camping car de notre fils en direction de Milan : 365 km.

Nous arrivons à Milan vers 16h00 au bord du canal 178 Alzaia Naviglio Grande.

Une aire sans intérêt esthétique mais surveillée jour et nuit! ce qui rassure beaucoup!

Nous nous installons, assaillis par les moustiques, puis nous allons marcher le long du canal jusqu’au bout dans le quartier des restaurants où nous passerons la soirée.

Lundi 24 octobre

Nous prenons le tram N°2 en face de l’aire de CC pour visiter le centre ville historique de Milan.

Nous avons pris nos billets, 2€par personne, dans un bar juste à côté du départ et rejoindre la place du Duomo qui est le terminus.

Nous découvrons la cathédrale.

Avec ses 135 flèches et ses 3 400 statues, le Duomo est le symbole de Milan. Au coucher du soleil, sa façade devient rosée…12 000 m² de surface, 108,5 m de hauteur et 3 400 statues, le Duomo de Milan figure parmi les plus grandes églises d’Europe, juste après la basilique Saint-Pierre à Rome et la cathédrale de Séville en Espagne. Montagne de marbre ornée de centaines de statues, le Duomo est la véritable icône de Milan.

Nous poursuivons dans la galerie Vittorio Emmanuel II .

Nous marchons ensuite jusqu’au chateau des Sforza :

Le château des Sforza, situé dans le centre-ville de Milan en Italie, est une forteresse construite au XVᵉ siècle par Francesco Sforza, duc de Milan, sur les ruines d’une citadelle édifiée au même endroit par Galéas II Visconti. Il est aujourd’hui transformé en musée.

Nous rejoignons l’aire vers 16h00 pour repartir vers Côme où nous arrivons vers 18h00.

L’aire déjà entièrement pleine, nous nous posons en face espérant que des emplacements se libèrent le lendemain matin.

GPS :
N 45°50’6.18” E 9°3’38.4624” 
45.835050, 9.060684 

Mardi 25 octobre Lac de Côme

Après une nuit orageuse le jour dégage le ciel et nous promet une belle journée.

Dés 9h00, plusieurs places se libèrent et ainsi nos 2 CC se rangent côte à côte sur l’aire officielle.

Nous descendons alors jusqu’au bord du lac pour prendre un bateau qui nous emmène dans la ville de Côme : petite ville pleine de charme où nous déambulons dans ses rues piétonnes et visitons la cathédrale gothique Santa Maria Assunta.

La cathédrale Santa Maria Assunta est le siège de l’évêché de la ville de Côme en Lombardie. Située près du lac, elle est l’un des monuments les plus remarquables de la région.

Côme est également réputé pour la soie, pas donnée, mais j’en connais une qui a cédé devant un carré … Nous avons également succombé à l’odeur de la truffe… Noël n’est pas loin!

Aprés le déjeuner (pâtes italiennes et risotto milanais), nous prenons le funiculaire avec beaucoup d’attente

Nous nous promenons dans le village de Brunate avec ses jolies demeures accrochées au dessus du lac.

Le lac de Côme est un lac glaciaire du nord de l’Italie, dans la région de la Lombardie et la plus importante localité riveraine est Côme

Le lac a la forme d’un «Y» inversé, avec deux branches partant de Côme au sud-ouest et de Lecco au sud-est, qui se rejoignent à mi-hauteur, et le lac continue jusqu’à Colico au nord. Les premiers kilomètres des parties aux extrémités sud du lac sont relativement plats, mais le lac de Côme devient plus montagneux vers le nord dans les Alpes. Certains des sommets voisins vont légèrement au-dessus de la limite de la végétation, avec des vues vraiment impressionnante. Avec une profondeur maximale de 418 m, un pourtour de 170 km et une superficie de 145 km2, c’est l’un des plus importants lacs italiens.

Mercredi 26 octobre

Nous circulons sur des routes très étroites et tortueuses le long du lac de Côme vers Lenno-Trémezzo et posons CW et son copain sur un parking proche de la villa Carlotta. parking dans un carrefour avec un portail étroit N9 6°58’55 » E 9°13’18 » .

Nous passons la matinée dans la villa Carlotta et son magnifique parc.

La villa Carlotta est une villa néoclassique italienne située sur les rives du Lac de Côme. Elle abrite une riche collection d’art et est célèbre pour son vaste jardin botanique, qui fait partie des grands jardins italiens

Après un déjeuner rapide , nous prenons une navette pour traverser le lac vers Bellagio -une courte traversée pour 17€ nous permet de visiter ce village paisible et typique avec ses boutiques de luxe, puis nous flânons dans le parc de la maison Melzi.

La Villa Melzi est un palais de style néo-classique du xixe siècle de Bellagio au bord du lac de Côme entouré d’un parc de type jardin anglais 

Apres une glace italienne, nous rejoignons CW su l’autre rive alors que le soleil couchant illumine les sommets.

Jeudi 27 octobre Lac Majeur

Une petite promenade au bord du lac avant de rejoindre Stresa par une route toujours aussi difficile que la veille.

Nous avons prévu de nous poser sur l’aire N 48° 53’17.15″ E 8°31’33.38″. Nous partons alors dans la vieille ville de Stresa en longeant l’avenue des grands hôtels.

Le lac Majeur est un lac préalpin italo-suisse de 212 km² et 65 km de longueur, à environ 50 km au nord-ouest de Milan, à cheval sur le Piémont, la Lombardie et le canton du Tessin. Haut lieu touristique suisse-italien, il est baptisé Majeur car il est un des lacs les plus importants de la région.

Sa superficie est de 212 km2, sur la frontière entre l’Italie et la Suisse (environ 80 % en Italie et 20 % en Suisse). Il est alimenté par plusieurs rivières dont le Toce et le Tessin qui sont les principales.

Moins encaissé et plus lumineux que le lac de Côme, il s’étire sur 65 km de long, entre le canton du Tessin et la province de Lombardie. Sa plus grande largeur est de 5 km, pour une profondeur maximale de 372 m (contre 418 m pour le lac de Côme)

Déjeuner au bord du lac puis nous prenons la navette pour Isola Bella ( tarif négocié à 70€ pour les 3 îles pour les 7 – enfants gratuits)

Retour à 17h30 toujours au soleil couchant

Vendredi 28 octobre

Nous prenons le bateau à 10h00 pour l’île aux pécheurs : artisanat, restos, souvenirs et petite église

Nous attendons l’heure du déjeuner et profitons ainsi de la terrasse ensoleillé du restaurant Embarcadero, au bord du lac : bon accueil et bonne cuisine

Il est alors temps de changer d’île et de rejoindre isola Madre: un superbe parc arboré au sein duquel se cache une villa un peu austère – peintures, tableaux et décorations sombres sauf le grand salon qui lui est lumineux.

Retour vers 17h00 à CW aire :25€ la nuit sans électricité!

Samedi 29 Octobre Lac d’Orta

Le lac d’Orta est parallèle au lac Majeur, dont il est séparé par le mont Mottarone (1 489 m), et se situe sur la route de Domodossola à Novare. C’est le plus occidental des lacs alpins créés par le glacier du Simplon. Long de 13,4 km sur 2,5 km de large, le lac a un périmètre de 33,5 km, une superficie de 18,15 km2 et une profondeur maximale de 143 m.

Départ pour San Guilio, au bord du lac d’Orta à 25 km.

Nous nous posons avec bien du mal au camping, nous avons eu besoin d’un tracteur pour libérer CW dont l’arrière était suspendu (terrain très en pente).

Après déjeuner, nous marchons jusqu’au village de Orta-San Giulio et sa grande place à arcades où nous attendons la navette qui nous emmène sur l’île de San Giulio (5€ l’aller retour) : île du silence et de la méditation, église et petite promenade dans ses rues paisibles.

De retour de l’île, nous profitons des ruelles du village, de ses petites boutiques et des glaces italiennes !

Dimanche 30 octobre

Après le changement d’heure, nous partons à 8 h00 pour un retour à la maison en remontant toute la Suisse jusqu’à Bâle,

475 km en passant par Lugano et le tunnel du Saint Gottard (17km) ; nous arrivons à 16 h00.