Rossignol

Rossignol

Sur la plaine perlée de fleurs et d’alouettes,

Écoute ce chant qui vole au-dessus des buissons,

Qui berce nos jours et nos nuits à l’unisson.

Jamais un rossignol ne fut l’interprète

D’un récit de voyages en ce coin de France,

Sur cette terre stérile parsemée de cailloux

De cette plaine de Crau délaissée par la Durance ;

.

Jamais je n’entendis un couplet aussi doux

que lors de ce printemps au bord de ce fourré :

Une mélodie sans fin, subtil chant occitan

Qu’un musicien fugace lançait de ce bosquet.

Abreuvant mes rêves aux accords apaisants,

La nature ouvrait ses senteurs de thym et de genêt,

Extase de parfums sur mon cœur engourdi,

Ivresse des sens dans mon âme endormie,

Tu réveilles l’amour et écris mes sonnets.

Guy E – mai 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s