Conduire son camping-car

Un camping car n’est pas exactement un véhicule léger bien qu’il fasse partie de la catégorie « moins de 3,5 tonnes« .

Ses spécificités sont un poids élevé, une longueur accrue, une largeur plus importante, une hauteur à prendre en compte…

A la conduite, ces particularités doivent être prises en compte

Lors de virages serrés, il faut donc virer plus large pour ne pas toucher le trottoir avec la roue arrière. Attention au porte-à-faux qui balaie largement lors de tout virage.

Les rétroviseurs sont aussi un élément à surveiller surtout lors de croisement ou passage à côté d’un véhicule stationné de même gabarit, les rétroviseurs étant alors à la même hauteur.

Nous sommes peut-être très nombreux à disposer d’un GPS spécial camping-car qui prend en charge le gabarit de notre véhicule, mais par expérience, même mis à jour récemment, notre GPS nous a plusieurs fois envoyé sur des routes non adaptées. Restez vigilants et attentifs aux panneaux

C’est pourquoi la surveillance de la hauteur doit prendre toute votre attention: ponts, barres de limitation de hauteur, tunnel, branches basses des arbres, portiques de station essence, stores de magasins sont tous des pièges à éviter.

Lors de la conduite le poids peut vous jouer un mauvais tour surtout au freinage; ainsi prévenir en gardant ses distances ou utiliser son frein moteur en descente est encore la meilleure solution sur les camping-cars, bien que le frein moteur soit moins efficace que sur les voitures. Si votre camping-car mesure plus de 7 mètres ou si c’est un poids lourd, le code de la route exige qu’une distance de 50 mètres soit respectée (art. R412-12).

La hauteur donne une prise au vent considérable, donc diminuer sa vitesse est nécessaire.

Les dos d’ânes sont à passer avec vigilance si on ne veut pas faire toucher le châssis, ou le pot d’échappement. Roulez le plus lentement possible et cela sera plus confortable…

Soyez toujours attentifs au revêtement de la route: graviers, sable, flaques d’eau sont autant de pièges en roulant.

Mais à l’arrêt une prairie humide peut vous empêcher de repartir: ne pas faire patiner les roues, débrayer très doucement ou utiliser les 2 plaques de désenlisement que vous avez pris soin de mettre dans votre cale.

Enfin surveiller votre rétroviseur, si vous êtes suivis, arrêtez vous dés que possible, vous n’êtes pas à 2 minutes… et laisser passer les gens pressés.

Bonne route

Une réflexion sur “Conduire son camping-car

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s