Petit délire

Petit délire

.

Je voulais arrêter le temps,

Le rendre intermittent.

.

De mon horloge, j’ai retiré l’aiguille :

Celle des heures qui a le plus de valeur,

Mais cela n’a pas été salvateur.

Dans la cour, l’ombre du sapin

A continué à tourner sans fin.

.

Alors, j’ai pris la grande aiguille,

Celle qui ressemble à une anguille.

Railleur, je l’ai montrée au soleil : 

Moqueur, il m’a ri au nez au réveil

Et l’ombre continuait à tourner.

.

J’ai alors décollé la dernière aiguille,

Celle qui fait courir les secondes

Et fait tourner le monde.

.

L’ombre ne s’est pas arrêtée.  

Alors, j’ai coupé l’arbre effronté

Et enfin l’ombre s’est effacée.

Il n’y avait plus d’ombre portée.

.

Derrière les carreaux entrouverts,

L’horloge scandait son tic-tac,

Et moi je comprenais : arnaque !

Guy E – février 2021

2 réflexions sur “Petit délire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s