Les cinq sens

Les cinq sens

Ce matin,

J’ai vu la lumière se refléter dans tes yeux

Et l’aurore enflammer les cieux.

Eos, baignant de ses larmes, rosée du matin

Annoncer l’astre du jour promesse du quotidien

Et l’espoir qui a suivi.

.

Ce matin,

J’ai écouté le chant du temps qui passe,

le rire de l’enfant, ponctué de sanglots,

l’adagio de ta voix, qui m’a  transporté;

j’ai entendu ton appel

Et l’espoir qui a suivi.

.

Ce matin,

J’ai senti le souffle glacé de l’hiver,

Le vide qui suit le néant,

Le rien avant le tien,

Puis ta main prenant la mienne

Et l’espoir qui a suivi.

.

Ce matin,

J’ai respiré ton doux parfum,

Effluve cosmétique ou fragrance enivrante,

Raffinement des sens,

Et l’espoir qui a suivi.

.

Ce matin,

J’ai goûté le bonheur,

Piment de la vie.

Tu étais là,

Et l’espoir qui a suivi.

Guy E – janvier 2021

Une réflexion sur “Les cinq sens

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s