Road trip en Norvège semaine 10

Notre road trip en Scandinavie Semaine 1 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 2 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 3 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 4 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 5 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 6 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 7 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 8 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 9 Cliquez ICI

Lien vers la onzième semaine cliquez ICI

Lien vers douzième semaine cliquez ICI

Itinéraire complet de notre Road-trip en Scandinavie. (en construction) ICI

Lundi 4 juillet – lever pluvieux 12°

Nous commençons donc notre 10 ème semaine de nomadisme , CW a parcouru 9782 km et a consommé 9,5 l/ 100km

Aujourd’hui CW reste à quai, et nous prenons le bus puis le tramway pour visiter la 2ème ville de Norvège, mais surtout la ville la plus arrosée d’Europe: cette réputation n’est pas démentie.

Toutefois Bergen nous apparait comme une ville moderne, tout en couleur.

Nous visitons le Bryggen

Derrière ces façades, nous découvrons des commerces divers et de l’artisanat .

Puis nous prenons le funiculaire pour nous rendre au mont Fløyen (320 m d’altitude; cela prend une dizaine de minutes. De là haut, nous avons une vue extraordinaire sur Bergen.

Malgré la pluie battante, nous effectuons une petite marche jusqu’au lac de cette colline.

Il est déjà 13h00 et le marché au poisson nous attend à la descente du funiculaire : il est temps de se laisser tenter par une soupe de poissons et une assiette de fruits de mer!

Ah! au fait la bière est l’eau sont au même prix et pourtant avec ce qu’il tombe à Bergen!

Enfin la pluie se calme et nous flânons dans les rues jusqu’à l’église Saint Jean.

Eglise Saint Jean

Retour à CW vers 18h00

Mardi 5 juillet – Lever pluvieux mais nous commençons à en prendre l’habitude, il parait que c’est la normalité dans la région . 172 km entre Bergen et Vøringsfossen

De Bergen à Vøringsfossen

Nous quittons Bergen en nous dirigeant vers Oslo qui est encore à 480 km.Nous empruntons donc la route touristique 7 qui nous fait passer par 51 tunnels : les Norvégiens sont les champions en génie civil en matière de ponts et tunnels…

Nous effectuons un premier arrêt pour admirer une cascade derrière laquelle nous pouvons passer, c’est magique! C’est la Steinsdalsfossen.

Steinsdalsfossen.jpg
Steinsdalsfossen

Depuis le parking, le chemin longe la cascade, monte une colline et derrière celle-ci où il est possible de marcher à sec « dans » l’eau grondante. Steinsdalsfossen mesure 46 mètres de haut, avec une chute principale de 20 mètres , et a le plus grand volume lorsque la neige fond en mai et juin. 

Nouvel arrêt pour la pause déjeuner au bord du Indre Samlafjorden. J’en profite pour mettre ma ligne à l’eau sans grand résultat : On ne gagne pas à tous les coups.

Nouveau départ sur cette petite route où il n’est pas toujours facile de se croiser.

Apres ces tunnels en colimaçon comprenant des carrefours en ronds-points, nous devons attendre 30 minutes que la route en travaux soit réouverte.

Enfin, nous posons CW avec un léger rayon de soleil à Vøringfossen qui est la rencontre de 2 énormes cascades dans une même rivière: c’est majestueux!

Pour changer, il se remet à pleuvoir. Nous allons donc bivouaquer sur le parking de ces chutes d’eau!

Mercredi 6 juillet – 248 km de Voringsfossen à Okksund

De Vøringsfossen à Okksund

Après une nuit très fraîche sur le parking de Voringsfossen 7°au lever, nous continuons sur la route 7 en direction de Oslo. Sur cette route nous traversons le massif du Hardanger  connu pour ses paysages spectaculaires avec des montagnes, des glaciers, des cascades et des fjords : le thermomètre affiche 4° à 1200 m. 

Nous retrouvons les rochers, les cailloux , la toundra ! sans les rennes! sur un fond de montagnes enneigées.


C’est aussi une région qui offre de très bonnes conditions pour les activités de loisirs telles que le ski, le snowboard toute l’année et le parapente. Hardanger est également connu pour la culture fruitière. À Hardanger, on cultive des pommes, des poires, des prunes et des cerises. 40 % des fruits norvégiens proviennent encore de cette région.

Nous arrivons à Geilo: en passant, l’oeil avisé de Chantal repère l’enseigne Vinmonopolet.

Pour comprendre, Il faut savoir que les vins et tout alcool supérieur à 4° ne sont disponibles exclusivement à l’achat que dans des magasins particuliers qui possèdent ce monopole.

Donc nous posons CW pour satisfaire notre manque ! le complexe commercial est un vrai labyrinthe et nous cherchons le Vinmonopolet pour enfin finir par le dénicher entre la pharmacie et le magasin de soin et beauté, est-ce un signe?

Eglise de Gello et son toit végétalité

Gello est aussi une importante station de skis

Nous obliquons ensuite sur la route 40, qui après bien de fortes montées et autant de descentes périlleuses où les freins de CW sont encore mis à l’épreuve , nous permet d’arriver pour la pause midi sur le parking de l’église de Uvdal.

Nous allons ensuite sur la colline pour visiter l’écomusée et son village reconstitué autour de la véritable église en bois debout cette fois :

Grenier (Stabburs) datant du moyen-âge

Le stabbur est un grenier en bois reposant sur des piliers en pierres.

Toujours fermé par une bonne serrure, que gardait sur elle la maîtresse de la ferme, on y stockait des malles de vêtements et objets de valeur, des graines, de la farine, du sel pour les salaisons, de la viande fumée et salée pendait au plafond. Si le stabbur avait deux niveaux, le niveau supérieur contenait les graines et farines, le niveau inférieur les autres vivres

Voici l’église en bois debout de Uvdal :

La stavkirke d’Uvdal est une église érigée après 1168. Des fouilles effectuées en 1978 ont montré que l’église avait été érigée sur les ruines d’une autre église. L’église a ensuite été agrandie au fil des siècles.

L’ėcomusée d’Uvdal expose des bâtiments de ferme anciens du Numedal autour de l’église de bois debout d’Uvdal. La décoration de l’église est remarquable. Nous visitons également Les stabburs et autres maisons anciennes.

Nous poursuivons notre chemin vers Oslo , l’urbanisation se densifie progressivement. Nous posons enfin CW au camping de Hokksund. Nous sommes à 80km d’Oslo.

Aconit napellus qui pousse dans les bas côtés des routes

Ah! au fait! CW a passé ce jour les 10000 km depuis le 2 mai date du départ.

Jeudi 7 juillet – 14° au lever le soleil est revenu!

De Hokksund à Oslo (Sognsvann)

9h00 -Nous partons vers Oslo – 65 km jusqu’à notre parking bivouac au nord de Oslo à Sognsvann.

Nous partons aussitôt visiter Oslo.

Alors que l’on commence à attendre le métro à la station toute proche , un jeune préposé aux espaces verts nous aborde pour nous dire que le métro est en maintenance et remplacé par le bus 5B …

Nous descendons à Majorstuen et visitons le très joli parc de sculptures de Vigeland ( grand sculpteur et artiste norvégien).

L’installation de Vigeland, à l’origine appelée l’installation de Tørtberg, est située dans le centre du Frognerparken, à Oslo. Il s’agit d’un arrangement de 212 sculptures construites par Gustav Vigeland, à proximité du musée consacré à ce dernier.

Nous allons ensuite vers le Palais Royal :

Le Palais Royal à Oslo, construit dans la première moitié du XIXᵉ siècle pour le roi de Suède et de Norvège Charles III Jean, est la résidence officielle du monarque norvégien. Il est situé dans le centre d’Oslo, sur la colline de Bellevue, au bout de l’avenue Karl Johans, et est entouré par le parc du Palais.

Nous poursuivons notre visite de Oslo en nous dirigeant vers le théâtre royal par l’avenue Karl Johans où nous faisons notre pause déjeuner.

Nous descendons l’avenue jusqu’au’à la Domkirke : cathédrale d’Oslo

La cathédrale d’Oslo est l’église principale et le siège du diocèse luthérien d’Oslo de l’Église de Norvège, ainsi que l’église paroissiale du centre-ville de la capitale. L’édifice actuel date de la fin du XVIIᵉ siècle. Inaugurée en 1697

`

Un peu plus loin, l’architecture de l’opéra s’offre à notre vue.

Le nouvel opéra construit sur la péninsule de Bjørvika a été inauguré en 2008. Il est immédiatement devenu un monument clé d’Oslo et une attraction touristique majeure. Dessiné par le bureau d’architectes norvégien Snøhetta, c’est le premier opéra au monde à permettre aux visiteurs de marcher sur son toit.

Situé dans le port d’Oslo, l’édifice se veut trait d’union, réel et symbolique, réalisé sous la forme d’un grand mur au point de rencontre entre la terre et l’eau, la Norvège et le monde, l’art et la vie réelle.

Visite du musée expressionniste Munch qui se trouve derrière l’opéra : ce batiment comporte 12 étages

Il nous faut maintenant retourner vers le parking du Sognsvann où nous attendent CW et Gaby que l’on a laissé ce matin .

Ce grand parking est au bord d’un grand lac , lieu de promenade et de baignade des habitants de Oslo

Vendredi 8 juillet – lever avec 15° ensoleillé – CW reste à quai!

Nous avons eu une nuit paisible au bord de ce lac

  • 9h30, nous partons pour notre 2ème jour à Oslo: au programme l’ile de Bigdoy et ses musées.

L’aventure commence avec les transports en commun: bus , métro , tram, bateau….

Il faut les mettre dans l’ordre, au bon endroit, et dans le bon sens , en plus de savoir lire le norvégien entre autre… difficile!

Enfin avec l’expérience acquise hier, et un bon plan , nous arrivons au premier musée.

Le musée FRAM qui est un musée relatant les expéditions norvégiennes d’explorations polaires. Le Fram a été utilisé lors des trois grandes expéditions polaires de Fridtjof Nansen en 1893-1896, Otto Sverdrup en 1898-1902 et Roald Amundsen en 1910-1912. Il a été construit en 1892, et est exposé avec des aménagements intérieurs et des objets d’origine et intacts.

Puis nous passons au musée voisin : Kon tiki

Thor Heyerdahl était l’un des plus célèbres aventuriers et pionniers de l’environnement. Le musée du Kon-Tiki contient les embarcations et les objets originaux de ses expéditions: l’authentique radeau Kon-Tiki

Le Kon-Tiki est un radeau construit par l’anthropologue norvégien Thor Heyerdahl pour réaliser une traversée de l’océan Pacifique. En dérivant et avec l’aide d’une voile rudimentaire, l’embarcation et son équipage partent du Pérou et parviennent à rejoindre l’archipel des Tuamotu après cent un jours et huit mille kilomètres de navigation du 28 avril au 7 août 1947. L’expédition veut ainsi confirmer l’hypothèse de l’exploration inca de l’océan Pacifique jusqu’aux îles polynésiennes

l’exposition sur le Tigris et l’exposition sur l’île de Pâques,

Nous y voyons également: le bateau en papyrus Ra –

Heyerdahl, voulait prouver une théorie selon laquelle «les civilisations de deux côtés de l’Atlantique auraient pu avoir un contact, il fait donc construire devant la pyramide de Khéops en Égypte un bateau de papyrus qu’il baptisera Ra, en allusion au dieu solaire égyptien. En 1969 puis en 1970, l’explorateur norvégien Thor Heyerdahl choisit Safi et le Maroc comme point de départ de l’expédition pour regagner la Barbade à bord d’un navire en papyrus. Une double mission anthropologique et environnementale.

Heyerdahl et un équipage international ont embarqué sur l’Expédition Tigris , un voyage de quatre mois et de 6 400 km dans une embarcation faite de roseaux. L’expédition a commencé sur le Tigre en Irak, a voyagé dans le golfe Persique et à travers la mer d&