S’occuper en camping-car

Aujourd’hui, il pleut, il ya du vent, il fait froid…

Alors: Que faire?

Tourner comme un lion en cage, ou je suis tenté de vous dire: la même chose qu’à la maison!

-Alors peut être en profiter pour faire du rangement; ce n’est pas une activité plaisante mais indispensable.

-Faire du ménage: un camping-car se salit très vite et vous aurez plaisir à vivre dans un camping-car propre.

-Effectuer quelques mini-réparations.

-Ecouter ses musiques préférées sur sa playlist.

-Un bon livre, rien de tel pour passer le temps.

-Les jeux de sociétés peuvent également vous occuper: Dominos, Scrabble…

Mais demain, il fera meilleur, après la pluie le beau temps arrive toujours…! alors il est temps de préparer la poursuite de votre périple ou de l’affiner, le préciser. Pour cela:

  • visiter les blogs concernant les régions que vous sillonnez.
  • visiter les offices de tourismes en ligne.
  • se connecter et utiliser Caramaps pour votre trajet.
  • Park4night; une application idéale gratuite pour trouver des coins sympas sur votre route.
  • faire l’inventaire des aires pour l’étape suivante.( penser à France Passion).
  • vider la carte mémoire de votre appareil photo sur votre ordinateur et commencer à traiter vos photos (lightroom).
  • recharger les batteries de votre reflex.

Et si malgré cela vous vous ennuyez, il vous reste encore la télé. Vous pourrez peut être vous repasser vos films favoris ( la saga de la 7ème compagnie) par exemple ou regarder les « actus » histoire de rajouter un peu de blues à la tristesse du temps.

N’oubliez pas que sur votre smartphone, tablette ou ordinateur, vous disposez de jeux; cela peut vous occuper un moment.

Si vous êtes partis en voyage avec vous petits enfants, partager avec eux une manette!

Puis se coucher tôt pour se lever tôt et ainsi profiter de ce beau ciel bleu et du soleil annoncé.

Choisir sa batterie auxiliaire

Cette batterie appelée batterie cellule ne doit servir qu’à alimenter les équipements, les éclairages de la cellule: poste de télévision, antenne motorisée, moteur du lit pavillon, hotte, pompe à eau, réfrigérateur, prises 12 v, convertisseur 12V-220v….

Il est bien sûr possible de s’équiper de 2 batteries.

le montage en parallèle double la capacité

Deux batteries de 80 Ah 12 volts en parallèle équivalent à une batterie de 160 Ah 12 volts.

le montage en série double la tension

Deux batteries de 80 Ah 12 volts en série équivalent à une batterie de 80 Ah 24 volts.

Comparatif des 4 principales batteries

AVANTAGESINCONVENIENTSDUREE
DE
VIE
Ordre de
PRIX
pour 100A/h
Les batteries au plomb 
-Fournit une grande intensité d’énergie au démarrage.
– Coût peu élevé.
– Mauvais rapport
masse/énergie.
– Faible quantité de
stockage d’énergie.
– Nécessite de l’entretien
et l’ajout régulier
d’eau distillée.
400
cycles

5 ans
100 €
Les batteries AGM
-Fermée, étanche, pas d’entretien.
– recharge rapide.
– Accepte de forts courants en charge et décharge.
–Autodécharge faible (1 à 3% par mois).
– Bonne résistance aux chocs et vibrations.
– Faible durée de vie
pour un cycle donc faible autonomie (entre deux recharges).
–Ne supportent pas
la décharge totale ).
Ne pas dépasser les 80% de décharge.
– Prix assez élevé / aux batteries plomb.
600 cycles
10 ans
120 €
 Les batteries gel
– Etanche, pas d’entretien.
– Supporte la décharge totale (profonde).
– Très bonne durée de vie
pour un cycle ; très bonne autonomie
(entre deux recharges).
– Bonne résistance aux chocs ainsi qu’aux vibrations.
-Recharge lente car
batterie peu adaptée
aux courants de charge
et décharge élevés.
–Nécessite un chargeur et/ou régulateur
de charge adapté.
– Prix plus élevé / batteries AGM.
800 cycles
12 ans
200 €
Les batteries lithium
Pas d’entretien.
– Poids et encombrement
faibles.
– Haute densité en énergie.
– Recharge très rapide.
– Pas de perte de capacité
d’usage liée à la
charge/décharge.
–Autodécharge trés faible
(moins de 10% en un an).
– Admet des courants de charge limités en charge et décharge.
– Attention aux fortes températures.
– Prix très élevé.
2500 cycles
20 ans
2000 €

Quelques notions d’électricité. Pour expliquer ces notions, faisons l’analogie avec une chute d’eau qui entraîne une roue de moulin.

Les 3 unités sont: Volts V, Ampères A, Watts W.

La tension: appelée aussi différence de potentiel ou voltage.

Son symbole (U). Son unité V. Une batterie dont la tension est de 12V, U =12V c.-à-d. Tension = 12 volts.

Plus la hauteur de la chute d’eau est élevée, plus la roue va tourner vite, on parle alors de tension ou différence de potentiel entre 2 points.

L’intensité

Son symbole (I), son unité: A. I = 5A c.-à-d. intensité = 5 ampères.

Pour une même hauteur d’eau, la chute d’eau peut avoir un débit différent (quantité d’eau qui tombe). On parle alors d’intensité.

-La résistance

Son symbole (R), son unité: l’Ohm « Ω » R = 5Ω c.-à-d. résistance = 5 Ohms)

Plus l’eau rencontre d’obstacles dans sa chute, plus la résistance est grande.

Ce qui nous conduit à énoncer la célèbre loi d’Ohm:

U=RI et sa dérivée P=UI

-La puissance

Plus la chute est haute, plus le débit est important , plus la roue va tourner vite donc plus la puissance est élevée.

« L’équation de la loi d’Ohm est: la puissance électrique (P) est la quantité de travail fournie dans un laps de temps donné. La puissance se calcule en watt (W) avec l’équation P = UI . L’énergie (W) est la quantité d’électricité consommée »

Toujours avec cette analogie, la batterie pourrait être assimilée à un réservoir en amont de notre chute d’eau contenant un certain volume d’eau.

Une batterie se caractérise par sa capacité en A/h ainsi une batterie de 100 A/h peut délivrer 100A en une heure ou 50 A en 2 heures ou 25 A en 4 h.

Vous avez tout compris, vérifiez avec ce petit QUIZ.

Camping-caristes, qui sommes nous?

Des Français âgés de 58 ans en moyenne

55% ont plus de 60 ans et seulement 14% ont moins de 45 ans. Source : ypocamp.fr/

Parmi les camping-caristes ciblés par cette enquête, 54% sont Français et 99% sont originaires d’Europe (UE + Suisse et Norvège). 67% voyagent en couple et près de la moitié d’entre eux (48%) ont plus de 60 ans. Leurs professions? Sans surprise, 51% des Français interrogés sont retraités (contre 31% des camping-caristes étrangers en France). Intéressons-nous aux Français. Ceux qui travaillent encore sont d’origine sociale très variable:
22%: employé ou ouvrier
13% chef d’entreprise, profession libérale ou cadre supérieur
10% profession intermédiaire
6% pour le reste (sans activité, étudiant…)

Le profil type du camping-cariste: un retraité français

Les camping-caristes français en séjour en France sont principalement des couples sans enfants ( à charge…) à 72%.

Nos motivations:

Vivre autrement: retraités, aventuriers, photographes, épicuriens, passionnés de nature, de voyages….A chacun ses motivations…

L’heure de la retraite est arrivée, les enfants sont maintenant partis et n’ont plus besoin de nous au quotidien. Nous voilà donc libres de changer de vie ou de nous réaliser: réaliser nos passions! Nous avons toujours aimé voyager, c’est le moment de vivre notre retraite de cette manière, « les voyages forment la jeunesse » dit l’adage, mais permet aussi de garder cette jeunesse. Le camping-car s’impose alors comme le moyen de retrouver une nouvelle jeunesse.

J’peux pas, j’ai camping-car!

Prendre la route, visiter les régions, la France, notre si beau pays, passer les frontières, découvrir les mille merveilles que nous offre la nature, tout en évitant les cohues de touristes, se retrouver en famille, en amoureux… voilà ce que permet le camping-car.

D’ailleurs, s’il revient en force sur nos routes, cela n’est pas le fruit du hasard; mais la résultante de cette envie de liberté, et d’échapper à une routine domestique qui fait passer le temps trop rapidement.

Le succès de ce mode de vie fait que la France, principale destination des camping-caristes, s’équipe de structures à même de nous accueillir.

Bien-sûr, cet engouement ne va pas sans problème: sur les routes, dans les villes, dans les parkings… mais c’est à nous camping-caristes de faire preuve de respect, de civilité, de tolérance, de courtoisie…

Une autre explication à cet engouement découle des améliorations technologiques de nos maisons sur roues: chauffage, batteries, panneaux solaires, gaz, réfrigérateur, internet….de même, les efforts des constructeurs sur le confort, l’optimisation des surfaces, des volumes, des matériaux et des équipements prend toute son importance. Ainsi, un lit confortable une salle de bain douche, des toilettes, une cuisine équipée, la télévision nous offrent un confort qui se rapproche de celui de notre maison, avec le monde pour jardin et moins de contraintes.

Bien sûr il faut commencer par un investissement qui n’est pas anodin, mais ensuite, le coût de la vie est moindre si l’on sait se contenter de ce que l’on a. Plus de dépenses en hôtel, en restaurants par nécessité (que du plaisir) et en France nous avons encore le privilège de trouver des endroits en pleine nature sauvage pour se poser gratuitement.

Je ne saurais terminer cet article sans vous recommander « France passion  » qui nous offre des étapes nature, gourmandes et chaleureuses en camping-car, à la ferme, chez les agriculteurs, à la campagne, dans des élevages atypiques (autruches, myocastors, alpagas…). un accueil personnalisé et tout cela gratuitement …. alors juste retour des choses, passons dans leurs boutiques avant de repartir. Consommons local chez le producteur, plutôt que fréquenter les supermarchés.

Conduire son camping-car

Un camping car n’est pas exactement un véhicule léger bien qu’il fasse partie de la catégorie « moins de 3,5 tonnes« .

Ses spécificités sont un poids élevé, une longueur accrue, une largeur plus importante, une hauteur à prendre en compte…

A la conduite, ces particularités doivent être prises en compte

Lors de virages serrés, il faut donc virer plus large pour ne pas toucher le trottoir avec la roue arrière. Attention au porte-à-faux qui balaie largement lors de tout virage.

Les rétroviseurs sont aussi un élément à surveiller surtout lors de croisement ou passage à côté d’un véhicule stationné de même gabarit, les rétroviseurs étant alors à la même hauteur.

Nous sommes peut-être très nombreux à disposer d’un GPS spécial camping-car qui prend en charge le gabarit de notre véhicule, mais par expérience, même mis à jour récemment, notre GPS nous a plusieurs fois envoyé sur des routes non adaptées. Restez vigilants et attentifs aux panneaux

C’est pourquoi la surveillance de la hauteur doit prendre toute votre attention: ponts, barres de limitation de hauteur, tunnel, branches basses des arbres, portiques de station essence, stores de magasins sont tous des pièges à éviter.

Lors de la conduite le poids peut vous jouer un mauvais tour surtout au freinage; ainsi prévenir en gardant ses distances ou utiliser son frein moteur en descente est encore la meilleure solution sur les camping-cars, bien que le frein moteur soit moins efficace que sur les voitures. Si votre camping-car mesure plus de 7 mètres ou si c’est un poids lourd, le code de la route exige qu’une distance de 50 mètres soit respectée (art. R412-12).

La hauteur donne une prise au vent considérable, donc diminuer sa vitesse est nécessaire.

Les dos d’ânes sont à passer avec vigilance si on ne veut pas faire toucher le châssis, ou le pot d’échappement. Roulez le plus lentement possible et cela sera plus confortable…

Soyez toujours attentifs au revêtement de la route: graviers, sable, flaques d’eau sont autant de pièges en roulant.

Mais à l’arrêt une prairie humide peut vous empêcher de repartir: ne pas faire patiner les roues, débrayer très doucement ou utiliser les 2 plaques de désenlisement que vous avez pris soin de mettre dans votre cale.

Enfin surveiller votre rétroviseur, si vous êtes suivis, arrêtez vous dés que possible, vous n’êtes pas à 2 minutes… et laisser passer les gens pressés.

Bonne route

Un weekend en Alsace

 par guyetchantal, publié dans camping-caroiseauxorchidées

Départ vendredi 4  mai à 7h00,

Nous devons être à Kintzeim à 9h00 pour participer comme VIP aux activités de la volerie des aigles (cadeaux de nos enfants à leur maman).

Cliquez sur l’image

Le parking de la volerie est idéal pour garer notre camping-car surtout tôt le matin.

Chantal participe à des exercices de rappel et de vol: buses, aigle, vautours …

Puis nous participons au nourrissage des oisillons.

Après avoir assisté à la dernière représentation, nous partons pour le grand Ried alsacien vers 18h00.

Capture d_écran 2018-05-13 à 18.57.12

Destination Rhinau

Ayant rendez-vous avec  Gilbert  (batelier de la Réserve naturelle de l’île de Rhinau) le lendemain à 9h00,  nous décidons de passer la nuit sur le parking de l’office de tourisme; un autre camping-car est déjà présent.

Après avoir malgré nous assisté aux répétitions de « Rhinau Schalmeien »th et leur martinophone, la  nuit a été très calmeIMG_4997

Comme prévu , Gilbert vient nous chercher  au CC pour nous emmener sur et dans l’ile de Rhinau: Ballade en barque à fond plat à travers les petits canaux et découverte de la jungle sauvage entre France et Allemagne.

Un sanglier peu habitué à être dérangé, s’affole et saute dans l’eau derrière nous.

img_4968_2-e1526218811452.jpg
IMG_5003

Retour au CC nous partons près de la centrale hydroélectrique, descendons les vélos pour une sortie apéritive sur les rives du Rhin avec Gaby notre Whippet.IMG_5005
L’après-midi,  nous prenons le bac pour traverser le Rhin, nous effectuons une marche côté allemand sur le sentier des orchidées (sauvages).

Dimanche 6/05

Nous reprenons le bac, les vélos et retournons explorer le sentier des orchidées (14 km).

Soirée et nuit  au « parc 4 night » au bord du Rhin. cadre sympa nuit calme et chants des oiseaux.

Ophrys bourdon et abeille

Retour côté français, nous déjeunons sur la digue du Rhin.

Déjeuner au bord du Rhin

puis retour at home.

Être autonome en eau

L’autonomie en eau est nécessaire pour limiter les passages sur les aires de services: le remplissage de l’eau prend du temps et l’eau coûte beaucoup plus cher sur les aires qu’à la maison. Mais ce sont les eaux noires qui posent problème: la vidange des WC qui nous imposent des passages sur les aires, alors autant remplir les réservoirs d’eau propre par la même occasion.

 La panne d’eau… peut être une expérience qui fait prendre conscience que l’eau est une denrée précieuse, à ne pas gaspiller.

Coupure d'eau le 14 novembre - Chauconin Neufmontiers

Avec un peu d expérience, on apprend à faire avec ce que l’on a:

Pour 2 adultes, la vaisselle et une douche tout les 2 jours nécessitent environ 25 litres d’eau par jour.

Donc un réservoir de 120 litres donne une autonomie de 4 jours.

Evidemment, avec nos petits enfants, la gestion, donc la consommation est très différente.

D’une manière générale n’attendez pas d’être à sec pour remplir.

Si vous êtes dans le besoin urgent de remplir vos réserves, il y a les cimetières (tout en restant respectueux de l’endroit), ou les toilettes publiques.

Park4night recense les spots libres et les aires de camping-car mais aussi les simples points d’eau.

La plupart des aires municipales sont accessibles pour un simple plein d’eau, et pour la vidange des eaux grises ou noires.

On peut aussi remplir aux fontaines, sources…

La vallée de la Moselle en Allemagne

Le lundi de la Pentecôte nous permet de gagner un jour sur le Weekend et nous en profitons pour  parcourir la vallée de la Moselle que nous connaissons bien…

En Allemagne, cette rivière n’a rien à voir avec le cours d’eau qui traverse la plaine entre Remiremont et Epinal.

Mercredi 16 /05/2018

Départ 19H00. Direction Rhinau 1h45

Nous passons la nuit au bord du Rhin «  Park 4 night » ce site  tranquille est aujourd’hui assez boueux du fait des pluies assez abondantes de la semaine précédente.

Toujours quelques pécheurs et le va et vient de gros bateaux de croisière et autres péniches.

Jeudi 17/05/2018

Départ à 9h00 pour Zell, vallée de la Moselle. Nous pensions traverser par le bac  à Rhinau pour passer directement en Allemagne mais pour cause de travaux le bac est arrêté. Ainsi nous changeons notre itinéraire et partons pour Strasbourg puis direction Zell-Cochem.

Arrêt- déjeuner vers midi, puis arrivée à Zell. Aucune difficulté pour poser CW au bord du Rhin sur une aire pas trop remplie.

L’aire de service est installée dans une boucle de la rivière à la sortie du village de Zell-Kaimt, tout près d’un pont. Tarif 7€ plus 1 € pour avoir de l’eau.

Le cadre merveilleux nous incite à descendre nos vélos, et nous voilà partis. enfin presque, Chantal a de bonnes jambes, heureusement car le moteur  de son vélo fait défaut. Apres avoir solutionné le problème nous repartons…

Nous posons  nos vélos à l’entrée de la ville et partons à pieds sur les hauteurs puis le long de la Moselle pour reconnaître la piste vers Bullay.

Puis retour sur Zell,  mais pas sans apprécier notre premier verre de Riesling Schwartze-Katz accompagné d’une gaufre-Chantilly.

Vendredi 18/05

Réveillés très tôt, 5h30 par un hélicoptère qui traite les vignes.

Départ à vélo pour la gare de Bullay, 5km,  vers 9h00. Le train pour Cochem est annoncé à 10h09. Comment fait-on pour mettre nos vélos dans le train, par où passe t-on?  tous ces problèmes résolus nous voilà partis pour 8 mn de train pour rallier Cochem, essentiellement en tunnel, alors qu’en suivant les boucles de la rivière, nous aurons 32 km à parcourir pour revenir à Bullay… Coût du trajet 3.50€ X 2

À partir de 10 h30, visite de Cochem

Ville de 5 000 habitants dominée par un château.

De la gare, nous allons vers  la Moselle et le centre historique, puis grimpons à vélos vers le château de Reichburg. Seul le donjon date de la construction d’origine, le reste a été reconstruit au XIXème pour être transformé en musée. Ce château  détruit par les français (comme se plaira à nous le faire remarquer notre guide ) domine le village. Cela ne va pas vraiment dans le sens de la réconciliation franco-allemande…

La colline sur laquelle celui-ci a été édifié est couverte de vignes sur tout son pourtour.

Aprés la visite du château, nous redescendons et nous mettons en quête d’un restaurant.

Soupe, pommes de terre et cochon grillé accompagné d’un verre de riesling.

Alors il est temps de reprendre nos vélos pour prendre le chemin de retour…

La Moselle entre le Calmont – le vignoble le plus escarpé d’Europe –, les ruines du château de Metternich à Beilstein, est considérée comme l’un des paysages fluviaux les plus beaux du monde.

BEILSTEIN

Après 10km de route sur la rive droite de la Moselle. 

Beaucoup d’animations dans ce petit village cerné de vignes. Petit village de 140 habitants dans une boucle de la rivière surplombée par les ruines d’un château; le château de Metternich. Nous laissons nos vélos pour monter à pieds.

Encore un château détruit par les français. Accès aux ruines payant, 2.50€ par personne, plus grand-chose à voir si ce n’est le splendide panorama.

Nous continuons de suivre la Moselle; nous traversons  Briedern, Mesenich puis Senheim. Chaque village possède plusieurs campings et ou aires de service. Nous passons le port et passons sur l’autre rive.

Nous traversons ensuite Ediger, Eller, puis la rivière entame un fer à cheval très serré. Les coteaux, toujours couverts de vignobles, sont maintenant plus escarpés; A l’intérieur de la boucle, les ruines de l’abbaye de Stuben.

Nous revenons sur la rive droite à Neef. Bullay, puis enfin Zell.

Nous avons parcouru 45km en vélo ce jour.

Samedi 19/05

Nous continuons à suivre les boucles de la Moselle mais cette fois avec CW notre camping-car direction Berkastel-Kues notre premier objectif.

Il faut souligner que chaque village  a son aire de CC ou terrain de camping

Berkastel-Kues,

C’est le rassemblement de deux bourgs de part et d’autre de la Moselle. Bernkastel est le plus petit des deux et le plus touristique.

C’est le plus joli village de la vallée, mais aussi le plus visité. Le stationnement des CC est difficile en journée et interdit le soir venu.

Nous visitons le centre piétonnier de Bernkastel, la vieille Marktplatz, bordée de belles maisons à colombages, et tout près de là, la Spitzhaüschen, une minuscule maison toute étroite à l’équilibre surprenant…

Puis nous grimpons aux ruines du Burg Landshut; ensuite nous montons dans le donjon qui dévoile un magnifique panorama sur la vallée et le vignoble.

L’accès aux ruines est payant: 2,50 €

Traben Trabach

Ville issue de la fusion des deux bourgs de part et d’autre de la Moselle. Lieu d’un important marché de vins qui rendit la ville riche est prospère.

La Bruckentor est l’image de la ville. Après deux incendies en 1857 et 1879 les reconstructions ont donné à la ville un visage du style Art Nouveau. L’hotel Bellevue en est un exemple.

Nous déjeunons au bord de la Moselle en regardant le mariage de  Meghan Markle et du Prince Harry.

Nous visitons le centre piétonnier de Bernkastel, la vieille Marktplatz, bordée de belles maisons à colombages, et tout près de là, la Spitzhaüschen, une minuscule maison toute étroite à l’équilibre surprenant…

Puis nous grimpons aux ruines du Burg Landshut; ensuite nous montons dans le donjon qui dévoile un magnifique panorama sur la vallée et le vignoble.

L’accès aux ruines est payant: 2,50 €

Boucle de Trittenheim

Nous suivons la rive droite jusqu’à Trittenheim, puis prenons la route à travers les vignobles.

Dimanche 20/05
Trèves
Nous quittons l’aire de  vers 8h30  et prenons la direction de Tréves en suivant la Moselle.
Tôt le matin nous trouvons une place pour CW proche de la Porta Nigra puis partons à travers le centre historique.

Nous mettons ensuite le cap sur Mettlach: patrie de l’entreprise traditionnelle Villeroy et Boch et véritable joyau de l’art et de la culture tournant autour de la céramique et de la faïencerie.

Des travaux occasionnent un bouchon à l’entrée de la ville, nous finissons par passer et pouvons enfin déjeuner sur le parking réservé aux CC proche du point de vue traditionnel de la Cloef-Saarschleife /Aussichtspunkt Cloef (gratuit). Banc, table d’orientation, abris tout est là pour pouvoir profiter de cette vue grandiose.

Une structure en bois impressionnante a été bâtie. Ils l’appellent la Baumwipfelpfad Saarschleife ou sentier des cimes en français. Un ponton en bois de plus d’un km de long qui mène à une plateforme avec une vue imprenable à 42 mètres du sol! On caresse la cime des arbres, hêtres, chênes et sapins, c’est assez fou et on se demande même comment ça tient! L’entrée est payante (10€) mais ça vaut le coup. Pour les enfants, il y a des jeux en chemin et pour tous, un parcours explicatif sur la région, la faune et la flore.

Nous quittons la Sarre,  et retrouvons la Moselle près  du Luxembourg  à la frontière des 3 pays: Schengen.

Nous traversons Sierck les Bains puis retrouvons Yutz et Thionville chers à mon coeur.

Nous posons CW  près de la Moselle à la Marina, descendons les vélos.

et suivons la Moselle sur la Véloroute « Charles le téméraire »

Puis une dernière nuit mosellane  avant de rejoindre Etueffont en empruntant la voie de la liberté par la D953.

Voie commémorant la victoire des Alliés et la libération de la France, de la Belgique et du Luxembourg pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle est matérialisée par une série de bornes kilométriques le long du réseau routier entre Sainte-Mère-Église (borne 0) et Utah Beach (borne 00), en Normandie, et Bastogne, dans la province belge du Luxembourg, marquant l’itinéraire suivi par la 3e armée américaine commandée par le général Patton.

Thionville est libérée le 12 septembre 1944.

Notre camping-car

De marque ADRIA modèle Matrix 670 DC plus, acheté en avril 2019

renommé Canariwolf

Canariwolf
  • Type de véhicule :Camping car 
  • Gamme :Profilé 
  • Marque :Adria 
  • Modèle :Matrix Plus 670 DL 
  • Couchage(s) :
  • Place(s) carte grise :
  • Collection :2020 
  • Longueur :7,52 m 
  • Largeur :2,3 m 
  • Hauteur :2,85 m 
  • PTAC :3500 kg 
  • Charge utile :3034 kg

Bien hiverner son camping-car

Commençons par l’intérieur de votre camping-car

Un point important est le circuit d’eau

-Vidanger les 2 réservoirs (eaux propres et eaux grises)

-Rincer et désinfecter les réservoirs

-Purger toute l’eau

-Laisser les différents robinets ouverts (évier, lavabo, douche et douchette extérieure le cas échéant) ainsi que la vanne générale.

-Vider le réservoir sous la pompe à eau et nettoyer le filtre

-Faire tourner la pompe à vide quelques instants pour évacuer l’eau restante.

-Ne pas hésiter à souffler avec un compresseur dans les tuyauteries; pour cela dévisser le flexible de la douche et souffler par ce robinet en laissant les autres robinets ouverts.

-Vidanger le boiler: Le boiler doit absolument être vidangé pour éviter le gel. N’oubliez pas de laisser la vanne de vidange en position ouverte.

-Vider, nettoyer, rincer, désinfecter la cassette. Pensez à laisser la trappe des wc ouverte pour ventiler au mieux. Vous pourrez également graissez les joints des vannes avec de la graisse silicone.

Il est alors temps de faire le ménage: nettoyer, ranger, éliminer le superflu dans la cellule. Vous vous apercevrez que l’on a tendance à accumuler.

-Mettre les appareils électriques hors tension.

-Vider et nettoyer le réfrigérateur à l’eau vinaigrée. Pensez à laisser la porte ouverte

-Défaire et nettoyer les lits .

-Ouvrir légèrement les lanterneaux pour éviter que les joints se collent.

Passons à l’extérieur:

Lavage de la carrosserie du camping-car, enlever les traces et salissures d’insectes.

Il est peut être temps d’éliminer quelques rayures légères avec un produit adapté.

il est également temps de vérifier les fixations des accessoires extérieurs: porte-vélo, antenne

C’est aussi le moment de nettoyer le toit, mais attention si vous montez dessus, la surface est très glissante … privilégiez un bon escabeau et un balais à rallonge.

Le porteur

Pour limiter la déformation des pneus dûe à un stationnement prolongé, gonflez les pneumatiques à la pression maximale, celle recommandée par le manufacturier (généralement la pression maximale est de 5,5 bars de pression). Il est également utile de déplacer le véhicule une fois par mois afin d’éviter que vos pneus ne soient pas toujours au contact au même endroit sur la bande de roulement.

Desserer le frein à main

Laisser votre frein à mains desserré et éviter qu’il reste bloqué par le gel (bien souvent les mâchoires restent « collées » abîmant le système de freinage)

Remplir votre réservoir

Afin d’éviter toute condensation à l’intérieur de votre réservoir, faire le plein avant l’hivernage de votre camping-car.

Stationnement pendant le remisage de votre camping-car

-Le mieux est de disposer d’un garage ou d’un préau, mais la hauteur du CC (environ 3m) pose souvent problème.

-Vous pouvez aussi louer à un paysan local un coin de sa grange ou de son hangar.

-Il existe dans certaines régions des services de gardiennage. le tarif pour l’hivernage d’un camping-car dépend de la taille du véhicule et de la durée environ 200 € en moyenne pour 6 mois d’hivernage.

-Sans abri particulier, vous pouvez toujours prendre quelques précautions supplémentaires:

-Faites contrôler l’étanchéité de la cellule par un professionnel.

-Évitez de stationner sur une pelouse ou contre une haie qui produisent beaucoup d’humidité et tenez le véhicule à l’écart des arbres risquant de casser par vent violent.

-Si votre porteur est ancien, le mieux sera de faire le plein du circuit de refroidissement avec un liquide antigel « basse température ».

Conseils pratiques avant démarrage

Préparer son camping car

-Vérifier la pression des pneus.

-Contrôlez les bouteilles de gaz ainsi que les raccords et vannes.

-Répartir les charges.

-Bien arrimer les objets.

-Vérifier le système d’éclairage.

Avant de démarrer, faire le tour du véhicule et vérifier les points suivants:

Espace extérieur

-Contrôler la parabole du toit.

-Vérifier la fermeture des clapets électricité et eau.

-Vérifier la fermeture des trappes et cales.

-Contrôler les attaches des vélos.

-Vérifier et rentrer le marche-pieds.

-Vérifier le fonctionnement de tous les feux

Espace intérieur

-Vérifiez le verrouillage de la télévision.

-Ne rien laisser sur la table ou l’étagère.Tous les objets doivent être rangés, ne pas mettre d’objet lourd en hauteur.

-Fermer toute les fenêtres et lanterneaux.

-Accrocher la porte de douche.

-Accrocher la porte coulissante de la chambre.

-Vérifier la fermeture des portes et tiroirs

-Arrêter le Boiler et le chauffage.

-S’assurer de la fermeture de la vanne « eau grise ».

Pendant le voyage:

-Attention à votre gabarit: rues étroites, ponts, virages serrés, freinages, encombrement.

-Savoir anticiper: croisement, dépassement.

-Concernant la conduite, se méfier du porte-à-faux du véhicule, il ne faut pas oublier que le véhicule fait 7,50 m de long. Par exemple lorsque vous êtes stationnés sur une aire de services avec de part et d’autre des camping-cars, lorsque vous quitterez votre emplacement ne tournez pas de suite car l’arrière du véhicule risque de taper le véhicule de vos voisins, il faut d’abord avancer pour quitter sa place et ensuite tourner.

-prendre garde à la nature des sols de stationnement, des chemins, des routes en générale.

-Ne pas jeter ses ordures n’importe où, il existe des conteneurs pour cela.

-Prévoir ses vidanges et ravitaillement.

-Prévoir ses voyages un minimum même s’il est agréable et excitant de partir « le nez au vent »