Road trip en Norvège semaine 8

Notre road trip en Scandinavie Semaine 1 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 2 Cliquez ICI

wNotre road trip en Scandinavie Semaine 3 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 4 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 5 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 6 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 7 Cliquez ICI

Lien vers la semaine 9 Cliquez ICI

Itinéraire complet de notre Road-trip en Scandinavie. (en construction) ICI

Lundi 20 juin

De Véga à Mosheim – 25 km + 50 minutes de Ferry

Lever 8h30 10° ciel couvert

L’archipel de Vega est un petit archipel situé au large de la côte Atlantique de la Norvège. Il compte environ 6 500 îles, îlots et récifs et est occupé depuis environ 1 500 ans, mais certaines traces de présence humaine remontent à l’âge de la pierre

Nous partons bien décidés à monter les 1462 marches de la Végatrappa :

400m de chemin vers les escaliers et 450m d’escaliers construits en bois et en pierre jusqu’au sommet de Ravnfloget.

  • -400 mètres de chemin nouveau et amélioré vers les escaliers.
  • -450 mètres d’escaliers et 1450 marches jusqu’au sommet de Ravnfloget.
  • -Plus aires de repos.
  • -Plus sculptures en cours de route.

Le coût total du projet est de 3,4 millions environ 2 millions de dons de banques, fonds et fondations ont été collectés, et des plaques nominatives numérotées pour 1,5 million de NOK 

Retour à CW pour le repas de midi, puis promenade sur le sentier du littoral où nous ne voyons hélas pas de loutre ni d’Eider!

Nous y rencontrons nos deux petites normandes, quelques orchidées et Droséras.

Nous essayons ensuite de trouver le musée de l’Eider annoncé sur le guide du Routard, en vain!!

Désappointés, nous faisons prendre la direction de l’embarcadère à CW. Pendant le chemin nous observons quelques Courlis

En attendant le ferry, je fais un premier lancé dans la mer et ramène aussitôt un cabillaud sous l’oeil médusé d’un français du 29 qui s’essayait au même sport sans résultat!

Dés mon départ, il prend ma place espérant le même coup de maître!

Sortis du ferry, nous posons CW quelques km après au camping de Mosheim à Brønnøysund.

Ce camping est un camping musée.

Mardi 21 juin

177 km de Brønnøysund à Overhalla

De Brønnøysund à Overhalla

Nous avons entamé notre huitième semaine de nomadisme: le temps s’écoule différemment!

CW a parcouru 8100 km et consommé 9,5 litres au 100km. Les petits parcours d’île en île ont fait monter la consommation: les reliefs accidentés et les ferries (attentes et démarrages multiples ) en sont principalement la cause.

Aujourd’hui, jour de solstice: il a plu des cordes toute la nuit et presque toute la journée, donc nous ne verrons pas le soleil, la température oscille autour de 10°… Rvières, torrents et cascades coulent à flots; les terrains sont détrempés. Je pense que les mots « sècheresse et canicule » ne se traduisent pas en norvégien.

Heureusement, ce jour est une journée de transition, notre prochain objectif est Trondheim que nous espérons atteindre demain soir. De ce fait, après un ferry de Vennesund à Holm, nous avalons des kilomètres sous la pluie. Dommage, les paysages traversés sont toujours aussi beaux.

Nous avons eu la chance d’observer quelques élans et chevreuils qui cohabitent sur le même territoire.

Nous posons CW à Overhalla sur les rives de la rivière Bjøra, une rivière à saumons très fréquentée par les pêcheurs. Le permis de pêche coûte la bagatelle de 400 Nok soit environ 40 € : un peu cher pour pêcher une soirée.

Ah! Au fait 19h30 le soleil revient!

Mercredi 22 juin 225 km de Overhalla à Trondheim

De Overhalla à Trondheim

Quelques photos avant de partir

Le soleil est revenu après une nuit fraiche 7° , nous prenons la route 17 jusqu’à Steinkjer où nous reprenons du GPL puis la E6 .

La E6 est vraiment sans intérêt avec pas mal de circulation.

Nous posons CW au camping de Sortland, idéal parait-il pour visiter Trondheim : nous prendrons donc le bus demain .

Jeudi 30 juin lever avec 13° nuageux, mais il a plu toute la nuit. 18 km par le bus

De Sorland à Trondheim

Nous prenons le bus 70 devant le camping , mais il a fallu changer à Stridheim. Là, tout s’est compliqué, nous avons pris le bus 25 ( le bon numéro) mais dans le sens inverse. Heureusement on s’en est rendu compte assez tôt .

Trondheim autrefois Nidaros (Nidrosie en français), est une ville et une commune norvégienne située dans le comté de Trøndelag, dont elle constitue le centre administratif. Elle comptait 198 219 habitants au 1er octobre 2019 pour une superficie de 342 km2.

Trondheim, géographiquement située au milieu du pays, est la troisième ville de Norvège après Oslo et Bergen. Elle accueille une importante université, l’université norvégienne de sciences et de technologie.

Mais nous y sommes venus en particulier pour visiter sa cathédrale :

La cathédrale de Nidaros est la cathédrale de la ville de Trondheim en Norvège.

Construite à l’emplacement de la tombe du roi de Norvège, Saint Olaf, tué à la bataille de Stiklestad le 29 juillet 1030, elle est située au bord de la rivière Nidelva et regorge sur sa façade de sculptures gothiques, principalement érigées lors de la reconstruction de la cathédrale au xixe siècle.

Siège d’un diocèse catholique, puis de l’archidiocèse de Nidaros, de 1030 jusqu’en 1537, il s’agit aujourd’hui de la cathédrale médiévale la plus septentrionale, ainsi que la seconde plus importante, en taille, de Scandinavie. Aux côtés de la cathédrale, on trouve le palais de l’archevêque.

Elle est aujourd’hui de nouveau le siège d’un diocèse de l’Église de Norvège qui est de confession luthérienne.

Puis visite du musée et des joyaux de la couronne

Nous allons ensuite sur le pont Gamle Bybro

Le Gamle Bybro (Vieux Pont de la Ville en norvégien) est un pont de la ville de Trondheim, franchissant la Nidelva et joignant le centre-ville au quartier de Bakklandet.

Le pont a été construit en 1681-1685 par Johan Caspar von Cicignon, chargé par le roi Christian V de Danemark de reconstruire la ville ravagée par un incendie en 1681. À l’origine, le Gamle Bybro était en bois et supporté par trois piliers de pierres. Une porte de fer était érigée en son milieu et le pont était gardé à ses deux extrémités jusqu’en 1816.

Reconstruit en 1861 par Carl Adolf Dahl, il mesure 82 m de longueur. Il est piétonnisé pendant l’été.

Un petit restaurant avant de se perdre dans les rues commerçantes de Trondheim.

Pour rentrer, nous ne nous sommes pas perdus; le bus 70 nous a directement ramené à CW sur le camping de Sortland à Malvick.

Ah ! au fait

La Norvège est une monarchie constitutionnelle à tendance parlementaire.

Le roi Harald V de Norvège

La famille royale, originaire du Schleswig-Holstein, descend de la famille princière de Glücksbourg. Le roi ne joue pour l’essentiel qu’un rôle honorifique, mais il constitue un symbole fort d’unité nationale et reste tout de même à la tête de l’Église de Norvège. Bien que la constitution de 1814 lui accorde d’importantes prérogatives dans le domaine de l’exécutif, ces dernières sont presque toujours exercées en son nom par le gouvernement.

Le gouvernement est composé du premier ministre et de l’équipe ministérielle, tous nommés par le roi. Mais depuis 1884, l’évolution parlementaire du régime fait que le gouvernement doit obtenir un vote de confiance du Parlement : la désignation du gouvernement par le roi n’est donc qu’une formalité, et le véritable choix appartient aux partis politiques représentés au Storting.

Vendredi 24 juin 18° au lever nous atteindrons 27 ° dans la journée la canicule norvégienne!

180km de Trondheim à Hjerkinn

De Trondheim à Hjerkinn

Nous quittons le camping de Sortland à 9h30, direction le sud.

La route E6 est beaucoup plus agréable à parcourir que vers Trondheim, seul inconvénient, beaucoup de tronçons sont à péage , une caméra prend notre plaque en photo et on est débité quelques semaines aprés…

Aprés un arrêt technique au REMA de Oppdal pour quelques courses, nous déjeunons au bord d’une rivière avec une jolie vue sur les montagnes encore enneigées.

Nous repartons pour le Dovrefjelt

le Dovrefjell est un massif montagneux situé au centre de la Norvège. Il forme une barrière naturelle entre les régions du Trøndelag, de l’Østlandet et du Vestlandet.

Deux parcs nationaux se trouvent dans ce massif : le parc national de Dovrefjell-Sunndalsfjella et le parc national de Dovre.

Nous posons CW près du point de vue Snøhetta et partons en randonnée avec l’espoir de voir des Boeufs musqués.

Après une montée de 1,5km vers le sommet, nous apercevons en effet quelques boeufs en contre-bas mais assez loin, nous avons alors la bonne idée de descendre dans la vallée: hormis le fait de moins les voir, nous traversons quelques marigots et autres zones très humides ce qui nous conduit à largement contribuer au nourrissage des moustiques locaux qui n’attendaient que nous … Nous nous enfuyons mais c’est déjà largement trop tard, nous jambes s’en souviendront!

Nous ferons peut être mieux demain!

Le Parc National de Dovrefjell-Sunndalsfjella couvre une superficie de 1693km². Le parc est surtout réputé pour la présence unique en Europe continentale de boeufs musqués, des mamifères reliques des temps préhistoriques. Le parc s’articule autour du Snøhetta, une belle montagne haute de 2286m.

Avec un poids pouvant atteindre 300kg, les boeufs musqués sont de gros mammifères de la famille des chèvres contrairement à ce que leur nom indique. Relique de l’age glaciaire, on les trouve aujourd’hui au Canada, au Groenland, un petit peu en Sibérie et pour quelques dizaines de têtes dans le parc du Dovrefjell.

Le parc est principalement constitué de toundra : des herbes rases, de la mousse et du lichen. Les arbres disparaissent très vite avec l’altitude.

Avant de retrouver CW , deux norvégiens nous donnent un bois de renne sauvage ramassé sur leur chemin et une poignée de fourrure de boeuf musqué. Cette même fourrure qui sert à la fabrication des combinaisons spatiales du fait de sa haute capacité d’isolation.

Ils ignorent à quel point ils nous comblent! Ils sont tombés sur les bons candidats…

Nous finissons la soirée avec notre dernière bouteille de champagne et les crêpes au miel et fruits rouges qui constituent notre diner plaisir dans cette contrée.

Samedi 25 juin – 16° au lever avec un peu de vent – 52 km de Hjerkinn à Dombas

De Hjerkinn à proximité de Dombas puis retour vers Kongsvoll et enfin nous repartons vers Dombas

Lever de bonne heure pour partir vers 9h00 et ainsi retrouver nos boeufs musqués laissés la veille, mais cette fois, équipé de ma lunette Swarovski et de son adaptateur smartphone.

Arrivés au refuge de Snøhetta par le même chemin que la veille, Chantal fait cavalier seul pour se rapprocher un max .

Quant à moi, je plante ma longue vue au milieu du marigot , mon jean , sweat à manches et lotion anti-moustiques tiennent à l’écart à peu près les « vampires piqueurs ».Je parviens alors à prendre quelques belles images.

Nous finissons par nous retrouver un peu fatigués mais contents de ce que nous avons obtenu chacun de notre côté avec des moyens différents. Chantal s’étant donné un peu plus de peine que moi!

CW parcourt ensuite quelques km pour déjeuner au calme et sans poussière, puis reprenons la route pour le jardin botanique alpin Kongsvoll Fjellhage et les gorges de Mågålaupet.

En fait, nous voilà repartis pour une rando de 6km avec un bon dénivelé , quelques plaques de neige et une petite averse pour nous rafraichir.

Seulement le petit parcours du haut!

Nous finissons par franchir la rivière Driva et ses gorges!

Nous partons ensuite pour le Dombas, non, pas celui de l’Ukraine! et nous posons CW pour un repos bien mérité!

Ah au fait ce soir il pleut , mais c’est de l’orage!

Dimanche 17 juin – 193 km – Lever 16° mais nous avons eu jusqu’à 29° dans la journée.

De Dombas à Eidsvåg

Nous quittons le parc national de Dovrefjell-Sunndalsfjella et ses moustiques pour nous diriger vers Kristiansund en passant par Andalsnes.

Pour cela nous suivons une route fantastique: la E 136 qui longe la rivière Rauma où les cascades, chutes et torrents qui s’y jettent sont tous plus beaux, plus hauts et impressionnants les uns que les autres .

Nous nous arrêtons pour la pause déjeuner sur le site de Trollveggen

Trollveggen est une partie du massif montagneux du Trolltinden dans les Alpes de Romsdal, près d’Åndalsnes et de Molde, sur la côte ouest de la Norvège. C’est la plus haute paroi rocheuse verticale en Europe allant jusqu’à 1 100 mètres de sa base au sommet.

Quelques échoppes sur la route nous attirent, mais les articles proposés sont assez pauvres en diversité…: L’artisanat SAMI et les Trolls made in China : il n’y a presque que cela!

Nous posons enfin CW pour un bivouac à Nesset Prestegard au dessus du Langfjorden.

Ah au fait , le 26 juin les lilas sont fleuris en Norvège!

Cliquez ICI ou sur la photo du lilas.

Pour suivre notre 9ème semaine cliquez ICI

3 réflexions sur “Road trip en Norvège semaine 8

Laisser un commentaire