Road trip en Norvège semaine 9

Notre road trip en Scandinavie Semaine 1 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 2 Cliquez ICI

wNotre road trip en Scandinavie Semaine 3 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 4 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 5 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 6 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 7 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 8 Cliquez ICI

Itinéraire complet de notre Road-trip en Scandinavie. (en construction) ICI

Lundi 27 juin – 213 km -De Eidsvåg à Andalsnes en passant par Kristiansund et la route 64 – Lever 16° La nuit a été chaude et on ne peut guère aérer car il fait encore jour toute la nuit et nous devons fermer les rideaux!

Ainsi commence notre 9ème semaine de nomadisme : les semaines passent hélas de plus en plus vite! Oserons-nous nous resédentariser un jour.

Notre fils nous a demandé: « quand prenez vous le chemin de retour? »

Ma réponse fut : « Quand nous avons quitté le Cap Nord ,nous avons pris le chemin de retour. »

A ce jour CW a parcouru 9106 km et a consommé 9,4l/100

De Eidsvåg à Andalsnes en passant par Kristiansund et la route 64

Bref, nous prenons la direction de Kristiansund puis suivons la fameuse route 64, dite route de l’Atlantique.

Route de l’Atlantique
Autres nomsAtlanterhavsveien (nom norvégien)
Historique
Ouverture7 juillet 1989
Caractéristiques
Longueur8,3 km
DeEide
VersAverøy
RéseauRoute nationale 64
Territoires traversés
RégionMøre og Romsdal

La route de l’Atlantique  est en fait une section de la route nationale 64  située dans la partie nord de la zone côtière de Hustadvika, en Norvège. La route relie les communes de Eide et Averøy. La longueur totale de la section est de 8 274 mètres.

Les travaux de construction ont débuté en 1983. L’inauguration a eu lieu le 7 juillet 1989. La route est construite sur plusieurs petites îles et récifs et emprunte, reliés par huit ponts, plusieurs chaussées et viaducs. Cette route a une vue sur la mer ouverte, ce qui est rare sur les routes du long de la côte norvégienne. On peut voir les fjords et les montagnes à proximité de la route. Elle est actuellement en Norvège la deuxième route la plus visitée après celle de Trollstigen que nous emprunterons demain.

Nous posons CW sur cette route pour la pause déjeuner avant de repartir pour un autre pont qui me permettra de tremper ma ligne entre fjord et mer. Le ciel est très nuageux avec quelques gouttes.

Très vite, je prends ma première mouette, c’était inespéré… mais comme ses petits l’attendaient , nous l’avons remise à l’air! En vérité, en se posant sur l’eau elle s’est emmêlée les ailes dans ma ligne. A deux nous l’avons démêlée, ainsi, elle s’en est sortie sans trop de dégâts aux plumes!

De crainte de réitérer, je traverse le pont pour pêcher dans le fjord. 2 lancers suffiront à attraper 2 maquereaux, le troisième fut fatal à mon leurre!

La route de l’Atlantique, en fait, nous a obligé à faire une boucle, ainsi nous avons dû emprunter une dizaine de tunnels sous la montagne, 3 tunnels sous la mer, une dizaine de ponts, et un ferry pour revenir au Trollveggen (quitté hier midi). Nous y aurons ce soir notre premier bivouac de la semaine !

Pour se donner une échelle , la Tour Eiffel (300m) est dessinée en bas à gauche.

Ah au fait !

Le Troll est une créature difforme et malveillante de la mythologie scandinave, mi-humaine, mi-animale, habitant les montagnes ou les forêts, incarnant les forces naturelles ou la magie. Il se caractérise principalement par son opposition aux hommes et aux dieux

Mardi I 28 juin 73km de Trolleveggen à Eidsdalvatnet – 13° au lever

Mais il a plu énormément toute la nuit et la matinée. vers 6h00 du matin, nous avons été réveillés par un énorme bruit d’éboulement dans les environs… les falaises autour de nous sont constellées de cascades. Impressionnant!

De Trolleveggen à Eidsdalvatnet

Alors, que faire sous la pluie sinon attendre… donc nous attendons , lisons, pianotons etc…A midi le bar resto du centre touristique nous tend les bras.

La pluie cesse enfin et nous donne envie de redémarrer CW pour poursuivre notre périple vers cette fameuse route des trolls, réouverte depuis peu.. En la parcourant , nous comprenons pourquoi !

La Trollstigen (littéralement « échelle du Troll » en norvégien) est une route de montagne à Rauma, dans le comté de Møre og Romsdal en Norvège. Elle relie Åndalsnes, de la municipalité de Rauma, et Valldal, de la municipalité de Norddal.]

La route est entourée de plusieurs montagnes de plus de 1 000 m. Entre autres, Stigbotnhornet et Bispen, ainsi que Dronningen et le King au nord. Un peu plus au nord-est, les plus connus sont Trolltindan, Trollklørn et Trollveggen.

La route présente un fort dénivelé, soit 9 %, et onze virages en épingle à cheveux sur un versant très raide de montagne. La route est étroite avec beaucoup de courbes serrées et bien qu’elle ait été élargie ces dernières années, à cause de sa forte affluence touristique, les véhicules de plus de 12,4 mètres de long y sont interdits à la circulation.

Trollstigen est fermée pendant l’automne et les mois d’hiver. Elle rouvre au printemps, après son déneigement.

la route a été fermée peu de temps en juin en raison de chutes de neige, avec 30 centimètres de neige fraîche.

Après cette montée fantastique, nous continuons sur le plateau enneigé; la température est descendue à 7° et les lacs sont encore gelés.

Un peu plus loin, nous passons par le Gudbrandsjuvet et ses gorges .

Enfin, après avoir pris un ferry, nous posons CW au bord d’un lac avant le Geiranger.

Ah! au fait! Un nouveau panneau de signalisation est apparu sur la route : les Trolls ne nous ont pas quittés!

Attention Trolls

Mercredi 29 juin 54km entre Eidsdalvatnet et Grotti

Lever avec 8° mais grand ciel bleu.

De Eidsdalvatnet à Grotti

Très vite l’air se réchauffe et nous incite à faire la petite randonnée proposée sur le panneau.

Seul problème, nous n’avons pas trouvé le balisage bleu et nous suivons donc le balisage rouge qui nous emmène vers les sommets enneigés mais nous ne savons pas lesquels? Gaby traîne, quelques moutons nous montrent le chemin et lui redonnent un peu d’élan . Que la montagne est belle!

Heureusement, la descente est plus rapide! 1h00 pour retrouver CW. De retour de cette rando, nous mettons le cap sur le Geiranger en traversant un plateau d’altitude puis des lacets pour redescendre au niveau du fameux Geirangerfjord : la descente est très longue et très raide. Malgré mes précautions et le frein moteur les freins de CW souffrent!

Nous posons CW au bord du fjord pour la pause déjeuner!

Nous posons ensuite CW dans le village de Geiranger: Un énorme paquebot de croisière MSC occupe une bonne partie du fjord et a déjà déversé ses quelques milliers de touristes dans les rues bordées de magasins de souvenirs plusieurs dizaines de cars complètent le tableau, l’air devient irrespirable, nous nous enfuyons…

Geiranger est une petite ville touristique norvégienne située dans la région de Sunnmøre et la municipalité de Stranda. Nichée au creux d’une des branches du Storfjord, elle offre quelques-uns des plus beaux panoramas au monde et a ainsi été déclarée « plus belle destination » en Norvège par le guide Lonely Planet.

Troisième plus grand port de croisière norvégien, il reçoit près de 160 navires durant les quatre mois de la saison touristique. Plusieurs centaines de milliers de personnes y font par ailleurs étape chaque été, faisant du tourisme la principale activité de ses 250 résidents permanents.

La ville compte cinq hôtels et plus de dix campings. Le plus grand hôtel est l’Union Hotel qui est également le plus grand hôtel de l’ouest de la Norvège.

Depuis 2005, le fjord de Geiranger fait partie des sites classé par l’UNESCO

Nous connaissons alors une très longue montée de 14 km pour arriver à 1200m d’altitude (nous partons de 0) .

Arrivés en haut , nous sommes sur un plateau encore très enneigé et nous retrouvons des lacs gelés.

Il est 16h00 et il fait 20°, nous trouvons un bivouac à la pointe d’un lac, le Breiddalsvatnet, près de Grotli , ( pas gelé celui là) pour poser CW.

Un conte de fée au pays des Trolls

Il était une fois un fjord étroit aux eaux bleu-turquoise ceinturé de hautes et majestueuses montagnes, elles-mêmes hérissées de pics enneigés. De ces pics s’écoulaient de beaux et impétueux torrents qui retombaient en cascades, avant de traverser des paysages verdoyants…

Lorsque la journée s’apaise et que la lumiére décline, arrêtez-vous quelques instants sur ses rives et vous verrez peut-être ces petits êtres maléfiques danser la sarabande en maudissant les hommes et leurs pratiques .

Jeudi 30 juin – 150 km entre Grotli à Lom en passant par Videseter – lever avec 16°,; nous verrons 27° dans la journée

De Grotli à Lom en passant par Videseter.

Depuis notre bivouac, nous prenons une piste sans trop savoir où elle nous conduit. Deux camping-caristes nous rassurent, précisant qu’elle vaut la peine , bien qu’étroite par endroit.

En fait, cette piste nous mène dans les hauteurs, environ 1200 m au dessus du fjord

Nous arrivons bientôt à une station de skis, rendez vous des Norvégiens du secteur.

Nous redescendons ensuite par une longue série de virages en épingle en suivant torrents, cascades rivières et lacs .

Après 3 tunnels d’environ 5km chacun, nous rejoignons la route empruntée la veille. La boucle étant bouclée, nous descendons ver Lom en longeant la rivière Otta.

Nous prenons notre pause déjeuner au bord d’une de ces cascades.

Nous arrivons enfin à Lom où nous visitons cette fameuse église en bois debout!

Sur 500 à 600 églises en bois debout qui existaient en Norvège, il n’en reste aujourd’hui que 28. 

Comme toutes les églises en bois debout (stavkirker : stav = pilier vertical ; kirker = église) apparues à la fin de l’ère viking, sa structure s’appuie sur des poteaux en pin norvégien tous coiffés de têtes d’êtres terrifiants inspirés des légendes des Vikings et évoquant les proues de leurs navires.

La stavkyrkje de Lom  a été construite au XIIe siècle et a été rénovée plusieurs fois. De style normand, cet admirable édifice a été édifié en 1170 sur une légère hauteur au bord de l’eau, au cœur de Lom. C’est l’une des plus belles églises en bois debout du pays. Agrandie en 1634, l’église doit son actuel plan en croix à l’ajout de deux nefs en 1663.

Il est maintenant temps de nous poser : Aujourd’hui pas de bivouac mais un joli camping au bord de la rivière que nous suivons depuis midi.

Ah au fait, la piste n’était pas large, je ne m’en étais pas rendu compte.

Dis t’as pas l’impression de gêner!

Road trip en Norvège semaine 8

Notre road trip en Scandinavie Semaine 1 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 2 Cliquez ICI

wNotre road trip en Scandinavie Semaine 3 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 4 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 5 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 6 Cliquez ICI

Notre road trip en Scandinavie Semaine 7 Cliquez ICI

Lien vers la semaine 9 Cliquez ICI

Itinéraire complet de notre Road-trip en Scandinavie. (en construction) ICI

Lundi 20 juin

De Véga à Mosheim – 25 km + 50 minutes de Ferry

Lever 8h30 10° ciel couvert

L’archipel de Vega est un petit archipel situé au large de la côte Atlantique de la Norvège. Il compte environ 6 500 îles, îlots et récifs et est occupé depuis environ 1 500 ans, mais certaines traces de présence humaine remontent à l’âge de la pierre

Nous partons bien décidés à monter les 1462 marches de la Végatrappa :

400m de chemin vers les escaliers et 450m d’escaliers construits en bois et en pierre jusqu’au sommet de Ravnfloget.

  • -400 mètres de chemin nouveau et amélioré vers les escaliers.
  • -450 mètres d’escaliers et 1450 marches jusqu’au sommet de Ravnfloget.
  • -Plus aires de repos.
  • -Plus sculptures en cours de route.

Le coût total du projet est de 3,4 millions environ 2 millions de dons de banques, fonds et fondations ont été collectés, et des plaques nominatives numérotées pour 1,5 million de NOK 

Retour à CW pour le repas de midi, puis promenade sur le sentier du littoral où nous ne voyons hélas pas de loutre ni d’Eider!

Nous y rencontrons nos deux petites normandes, quelques orchidées et Droséras.

Nous essayons ensuite de trouver le musée de l’Eider annoncé sur le guide du Routard, en vain!!

Désappointés, nous faisons prendre la direction de l’embarcadère à CW. Pendant le chemin nous observons quelques Courlis

En attendant le ferry, je fais un premier lancé dans la mer et ramène aussitôt un cabillaud sous l’oeil médusé d’un français du 29 qui s’essayait au même sport sans résultat!

Dés mon départ, il prend ma place espérant le même coup de maître!

Sortis du ferry, nous posons CW quelques km après au camping de Mosheim à Brønnøysund.

Ce camping est un camping musée.

Mardi 21 juin

177 km de Brønnøysund à Overhalla

De Brønnøysund à Overhalla

Nous avons entamé notre huitième semaine de nomadisme: le temps s’écoule différemment!

CW a parcouru 8100 km et consommé 9,5 litres au 100km. Les petits parcours d’île en île ont fait monter la consommation: les reliefs accidentés et les ferries (attentes et démarrages multiples ) en sont principalement la cause.

Aujourd’hui, jour de solstice: il a plu des cordes toute la nuit et presque toute la journée, donc nous ne verrons pas le soleil, la température oscille autour de 10°… Rvières, torrents et cascades coulent à flots; les terrains sont détrempés. Je pense que les mots « sècheresse et canicule » ne se traduisent pas en norvégien.

Heureusement, ce jour est une journée de transition, notre prochain objectif est Trondheim que nous espérons atteindre demain soir. De ce fait, après un ferry de Vennesund à Holm, nous avalons des kilomètres sous la pluie. Dommage, les paysages traversés sont toujours aussi beaux.

Nous avons eu la chance d’observer quelques élans et chevreuils qui cohabitent sur le même territoire.

Nous posons CW à Overhalla sur les rives de la rivière Bjøra, une rivière à saumons très fréquentée par les pêcheurs. Le permis de pêche coûte la bagatelle de 400 Nok soit environ 40 € : un peu cher pour pêcher une soirée.

Ah! Au fait 19h30 le soleil revient!

Mercredi 22 juin 225 km de Overhalla à Trondheim

De Overhalla à Trondheim

Quelques photos avant de partir

Le soleil est revenu après une nuit fraiche 7° , nous prenons la route 17 jusqu’à Steinkjer où nous reprenons du GPL puis la E6 .

La E6 est vraiment sans intérêt avec pas mal de circulation.

Nous posons CW au camping de Sortland, idéal parait-il pour visiter Trondheim : nous prendrons donc le bus demain .

Jeudi 30 juin lever avec 13° nuageux, mais il a plu toute la nuit. 18 km par le bus