L’aube et ses rêves

L’aube et ses rêves

.

Lorsque le ciel flamboie en allumant l’aurore,

L’ombre de mes rêves s’echappe dans la brume

Ne laissant qu’un parfum, une image posthume,

Que j’oublie, délaissant de la nuit son trésor.

.

Éphémère moment, irréel ou réel.

Je jette alors l’ancre dans l’océan des songes,

Espérant un sursis, peut-être une rallonge,

Avant que le soleil sur mon âme ruisselle.

.

Une onde submerge mes sens et mon éveil.

Alors je n’entends plus tout ce temps qui s’efface,

Ne me laissant bientôt qu’un souvenir fugace,

Tandis que mon esprit émerge du sommeil.

.

Guy E – octobre 2021

Remonter le fleuve de la vie

Remonter le fleuve de la vie

.

Quel que soit le ciel – temps, force et gravité-

Nous cheminons… contraints, sans espoir de retour,

Vers ce grand estuaire, sans fuite ni détour

Où des eaux empressées et souvent agitées

Se fondent, diluées dans l’océan infini,

En brouillant nos âmes et dispersant nos vies.

.

De ce très long fleuve, guidé par son rivage

Oh ! comme je voudrais en remonter le cours !

Sous ces ponts de pierre me glisser sans esquive,

Traverser les remous où l’onde se fait vive.

.

Faire fi des digues, courir ses vertes rives.

Essoufflé mais joyeux, aller à contre-courant !

Maintes fois hésiter, puis choisir l’affluent 

Qui en rejoint le ruisseau et sa source vive :

De son eau virginale, m’abreuver à l’ivresse,

Le temps de renaître en ressentant sa caresse.

.

Guy E – Septembre 2021

L’autre e(s)t moi

L’autre e(s)t moi

Je suis cet étranger, celui que je regarde,

Celui que je découvre comme par mégarde.

.

Quand je le rencontre, point de reconnaissance,

Je tourne la tête sans autre complaisance.

.

Je suis un inconnu que dans la vie je croise ;

Et aussi celui que, peu à peu, j’apprivoise.

.

Dans le temps et l’espace, parfois je m’appelle, 

Aussi je me recherche et même m’interpelle.

.

Une voix résonne en moi, alors je sursaute :

Qui est-il ? Est-ce lui ? Est-ce moi ? Est-ce un autre ?

.

Enfin, me découvre. Est-ce la force d’écrire ?

Alors, Je rencontre l’Autre, et l’Autre c’est Moi.

.

Guy E-septembre 2021

De la Charente au Puy du Fou

Lundi 13 septembre

Après 10 jours dans le Lot et en Dordogne (voir article sur le Quercy), nous arrivons en Charente, à Aubeterre sur Dronne vers 16h00 et posons CW sur l’aire municipale en bordure de la Dronne. Aire gratuite, eau à la borne en face et vidanges possibles.

Nous partons ensuite à pieds visiter ce village remarquable…

Mardi 14 septembre

Nous quittons Aubeterre sur Dronne comme d’habitude à 9h30, direction Royan -125 km.

Arrivée à 11H30 sur l’aire Camping Car Park où nous déjeunons .

Nous partons alors en vélo visiter Royan. Nous sommes assez déçus, c’est en fait une ville balnéaire sans grand intérêt pour nous : l’église Notre-Dame de Royan, 4, 5 maisons remarquables et un front de mer, assez décevant pour nous.

Tournepierre à collier

Mercredi 15 septembre

9h30- Nous quittons Royan par la D25 direction Saint Palais sur Mer, La Palmyre, Ronce les Bains et enfin Rochefort.

Nous nous arrêtons au grand parking de Rochefort, 1000 places gratuites mais pas une de libre. Nous achetons malgré tout le pass pour visiter la Corderie Royale, le grand périscope, l’Arsenal et le musée de la marine, à l’office de tourisme jouxtant le grand parking, puis direction le parking de la Corderie où nous arrivons à placer correctement CW – déjeuner à bord puis visite de l’ensemble jusque 16h30.

Départ pour La Rochelle.

Nous nous arrêtons au Camping Car Park de Châtelaillon.

Promenade à pieds sur le front de mer puis à vélo pour acheter des huitres : hélas trop tard, tout est fermé en ce mois de septembre! Nous verrons demain au marché couvert, ouvert tous les matins.

Jeudi 16 septembre

9h30 – Nous partons au marché à bicyclette!

Quelques fromages , huitres, moules , fruits plus tard , nous suivons le front de mer calme et reposant.

Sur plus de 600 m², l’artiste lillois Amaury Dubois a conçu au terme de deux mois de travail sur place en début d’année l’une des plus grandes œuvres ornant une église française. À la demande de la mairie, sa fresque devait respecter autant la dimension spirituelle du lieu, que l’identité singulière et colorée de la station balnéaire qu’est Châtelaillon-Plage. «Je voulais de la couleur et de l’abstraction qui réponde à la figuration des vitraux et favorise la spiritualité», explique Jean-Louis Léonard à Sud-Ouest. Aux côtés d’artistes aussi célèbres que Picasso, Matisse ou le street artist Okuda, Amaury Dubois a marqué de sa patte l’intérieur de cette église avec sa peinture contemporaine.

Retour vers CW pour déjeuner, et ensuite partir pour les Epesses et le Puy du fou.

Arrivée à 16h00, nous partons en reconnaissance à bicyclette !

puis retour vers CW.

Nous mangeons nos huîtres mais hélas Chantal ne les digère pas … Quelle soirée!

Vendredi 17 septembre

Réveil difficile, mais nous sommes à 8h15 prêts à rentrer dans le parc du Puy du Fou.

-Pass sanitaire

-Pass sécurité

-Pass émotion

-Pass tickets d’entrée

Enfin nous y sommes!

Nous commençons par visiter le bourg 1900 et ses automates musiciens.

Puis Le bal des oiseaux fantômes

Ensuite

Les chevaliers de la table ronde

Les Vikings

Le mystère de la Lance

Mousquetaire de Richelieu

Le dernier panache

Et enfin le clou de la journée, voire de notre périple :

La cinéscènie

Samedi 18 septembre

2ème jour de notre périple au Puy du Fou pour assister aux spectacles que nous n’avons pas vus hier et revoir l’un de nos préférés: Mousquetaire de Richelieu.

Le signe du triomphe

Le mystère La Pérouse

Le premier royaume et Le baptême de Clovis

Nous rentrons retrouver Gaby et CW, nous sommes alors bien fatigués.

Dimanche 20 septembre

Départ pluvieux du Puy du Fou vers 10h00 : direction l’île de Ré.

Nous passons le pont à 12h30 puis, ne pouvant visiter le fort de la Prée pour cause de privatisation, nous déjeunons en face du pont avant de visiter le ruines de l’abbaye des Châteliers.

L’abbaye des Châteliers est fondée en 1178 par Isaac de l’Étoile, un moine cistercien anglais. Durant le Moyen Âge, les moines des Châteliers jouent un rôle économique très important sur l’île de Ré, notamment grâce à la culture de la vigne dont ils ont le secret. L’abbaye aurait pu traverser les siècles sans dommages, mais l’histoire en a voulu autrement… Pendant la guerre de Cent Ans, puis les guerres de Religion, l’abbaye est plusieurs fois détruite et reconstruite. En 1574, les troupes protestantes de La Noue incendient l’abbaye, forçant les moines à quitter l’île de Ré. Laissée à l’abandon, elle ne sera jamais reconstruite. Les pierres sont réutilisées pour renforcer les fortifications de l’île de Ré et construire le Fort La Prée, entre Rivedoux-Plage et La Flotte. L’église, seul vestige encore en élévation à la Révolution, doit son salut à son pignon peint en noir et blanc pour servir d’amer aux marins. L’abbaye est restaurée en 1997 par le conseil général de la Charente-Maritime.

Nous cherchons ensuite un camping: nous jetons notre dévolu sur le camping « Les Baleines » proche du phare et de la digue du même nom.

Après avoir posé CW, nous partons visiter le phare en montant ses 256 marches: une splendide vue sur l’île de Ré.

Quelques achats plus tard , retour au camping avec quelques gouttes de pluie..

Lundi 21 septembre

Beau ciel bleu , un peu venteux, mais frais.

Nous visitons la réserve des marais du Fier à bicyclette. 2 heures de pédalage, puis retour à CW pour déjeuner.

En attendant la marée haute, Chantal expérimente la lessive au camping: une aventure quand on a pas de lessive…

Nous partons à bicyclette à la maison du Fier , posons nos montures et c’est parti pour 2heures d’observation sur les sentiers de la réserve.

De retour à CW, nous sommes invités à prendre l’apéro chez nos voisins Guy et Élyse dont le camping car s’appelle : Kalocoba.

Mardi 22 septembre

Après une petite promenade à marée basse le long de la digue, nous décidons de changer de camping pour changer de décor.

Nous nous arrêtons au marché de Saint-Clément-des-Baleines puis nous dirigeons vers le camping des Ilates à Loix, à la pointe du Grouin.

Nous faisons une pause déjeuner à cette pointe.

Un pêcheur m’offre 6 huîtres qu’il vient de ramasser … Excellent!!!!

Puis arrivés au camping, piscine et jacuzzi au programme.

De retour de la piscine!

Mercredi 22 septembre

Lever « grasse mat » puis viennoiseries et ensuite, petit tour au village à bicyclette!

De retour à CW, nous nous préparons pour profiter de la marée basse pour une première: grattage et ramassage de palourdes et de quelques huîtres sur l’estran.

AM

Toujours à bicyclette, nous parcourons les pistes cyclables autour de Loix en particulier la piste du sel qui nous fait traverser les marais salants.

Retour à CW, le temps de la baignade : piscine et jacuzzi

Jeudi 23 septembre

Retour à marée basse pour expérimenter la griffe achetée hier pendant que Chantal photographie les oiseaux.

Midi : grand moment, nous déjeunons des palourdes ramassées hier.

Spaghetti aux palourdes.

AM

Nous avons piscine, puis jacuzzi, puis promenade à marée haute.

Vendredi 24 septembre

Nous partons à bicyclette visiter Saint Martin de Ré, 27 km aller-retour.

Ses remparts Vauban:

Construites sous le règne de Louis XIV de 1681 à 1691 par l’ingénieur Vauban pour servir d’abri à toute la population de l’île en cas de débarquement ennemi, les fortifications de SaintMartin-de-Ré sont uniques par leurs dimensions : 14 km de remparts sur un demi-cercle d’1,5 km de rayon.

son port, son marché, ses commerces..

Retour vers 13h00 pour déjeuner de nos palourdes pêchées hier.

AM

Nous avons piscine et jacuzzi puis cocktail … dur, dur, la vie!

Samedi 25 septembre

Matinée pluvieuse, qui nous permet de terminer notre formation N° 2 ornitho.

AM

Promenade à la pointe du Grouin à marée basse avec Gaby, j’en profite pour ramasser quelques huîtres.

Au retour, nous allons chercher à bicyclette quelques bonnes bouteilles de vin de l’ile de Ré.

Dimanche 26 septembre

Départ pour notre retour à la maison : 790 km

Arrêt déjeuner vers 13h00 à Charroux, dans la Vienne.

Nous allons ensuite visiter la Tour Charlemagne et son abbaye: hélas ouverte 1 dimanche sur 2 et ce n’était pas le bon!

L’abbaye est fondée à la fin du VIIIe siècle par Roger, comte de Limoges, sous la protection de Charlemagne. Une relique de la Sainte-Croix attire les pèlerins en route vers Saint-Jacques de Compostelle. Riche de nombreuses donations, certaines de ses possessions sont très éloignées, ce qui lui confère une puissance et une renommée jusqu’aux Flandres.

Le trésor de l’abbaye de Charroux est soigneusement gardé et sorti tous les 7 ans lors des Ostensions de la Fête Dieu.

La tour de plan octogonal, ajourée par des arcades de proportions variables, réparties, sous la coupole sur les deux niveaux apparents, la base étant encore enfouie, les huit piliers porteurs flanqués de 4 fûts de colonnes juxtaposées comportent 16 chapiteaux aux motifs inspirés par des thèmes végétaux ou animaux. Au dessus de la coupole, dans le prolongement du plan octogonale, la partie haute reprend  le thème des arcades en plein cintre avec remplage de la partie supérieure et petites fenêtres centrées, dans la partie basse, donnant passage à la lumière.
Il faut savoir que l’autel disposé à 3 m. au-dessus du sol et 30 m. sous la coupole baignait dans la lumière provenant des hautes baies de la tour.

17h30 – Nous posons CW à Guéret sur l’aire des monts de Guéret où nous faisons quelques achats cadeaux et gourmandises.

Lundi 27 septembre

Départ à 9h30, nous décidons en chemin de prendre la direction de Vichy.

Posé à Bellerive sur les rives de l’Allier, nous partons à bicyclette visiter Vichy.

Le hall des sources, les chalets de Napoléon et le Parc Napoléon, le casino théâtre.

Mardi 28 septembre

Départ à 9h30 – arrivée à la maison à 16h00 – Fin des vacances!

Le Quercy

Vendredi 3 septembre

9h30 Précises , nous fermons le portail, départ pour Ecuisses: 274 km, notre première étape.

Déjeuner à 12H30 sur une aire en bord de route vers Châlons sur Saône où nous photographions un joli Gobemouche noir femelle.

Gobemouche noir près de Mavilly (Châlons/Saône)

Arrivée sur l’aire de CC d’Ecuisses vers 14h30: gratuite, vidange et eau possible.

Le temps de descendre nos vélos et nous voilà partis en bordure du canal du Centre pour une virée de 20 km qui nous emmène à la villa Pérrusson.

Construite entre 1869 et 1895, la villa Perrusson est le symbole de la réussite des Perrusson-Desfontaines, entrepreneurs de tuiles, carreaux et céramiques architecturales. Elle est composée de deux pavillons accolés, ornés de décorations céramiques polychromes. Cette villa est un témoignage exceptionnel de l’histoire industrielle locale. Son architecture et ses éléments de décors remarquables en font un élément patrimonial unique dans la région Bourgogne. En 2016, le parc paysager réhabilité de cette splendide demeure patronale ouvre au public, dévoilant une orangerie et un bassin, à l’image des jardins à l’anglaise

Samedi 4 septembre

Départ à 10h00 pour Oradour sur Glane .

Des travaux sur les 100 premiers kilomètres nous font arriver à 16h00.

Visite du musée Centre de la Mémoire, puis des ruines de Oradour. « La barbarie humaine n’a pas de limite…! »

Oradour sur Glane qui autrefois était un bourg paisible et dynamique avec son tramway et ses nombreux commerces, va connaître l’horreur le 10 juin 1944.

En début d’après-midi, vers 14h00, près de 200 soldats allemands de la division « Das Reich » encerclent le bourg et rassemblent la population sur le champ de foire prétendant à un simple contrôle d’identité.

En quelques minutes, les hommes sont abattus puis brûlés puis c’est au tour des femmes et des enfants de subir le même sort et d’être brulés dans l’église.

Nous passons la nuit sur l’aire d’Oradour: gratuite, eau et vidange possible.

Dimanche 5 septembre

Départ pour Collonges la Rouge: 140km .

Nous nous posons sur l’aire CC de Collonges ,

puis nous flânons dans les rues de ce magnifique village rouge et vert!

12h00: Une salade magret de canard, figues farcies au foie gras nous fait passer un excellent moment.

Retour au CC puis après un petit repos « répit », nous repartons pour un circuit de 16 km à vélo autour de Collonges qui nous fait passer par Sailllac et son église romane.

Lundi 6 septembre

Départ vers 9h30 pour le village de Martel (25 km).

Visite du vieux village en flânant dans les ruelles.

 Petite ville médiévale du nord du Lot surnommée la ville aux 7 tours, bâtie sur le causse qui porte son nom, Martel est l’une des rares villes qui ne doive pas son existence à un castrum ou une fondation religieuse. Elle est née d’une convergence de routes, un axe antique Nord-Sud croisant un axe Ouest-Est où transitaient le précieux sel de l’Atlantique et le vin d’Aquitaine.

Nous partons ensuite vers Padirac et son gouffre renommé. Grosse chaleur: 31°, le parking CC surbooké. Après queques efforts, nous arrivons à caser Canariwolf, mais le soleil tourne dans le mauvais sens.

Déjeuner à l’ombre, puis direction le gouffre où nous arrivons très en avance 13h30 pour 14h30.

Ensuite débute la descente vertigineuse par un ensemble d’escaliers totalisant 543 marches, la température chute à 13 °.

Le Gouffre de Padirac est une cavité naturelle monumentale située à 11km à vol d’oiseau (17km en voiture) de Rocamadour. C’est, parmi les grottes et les gouffres, le plus emblématique et le 1er site souterrain de France. L’orifice fait 35 mètres de diamètre et le gouffre plonge à 75 mètres de la surface du causse. Au fond, à 103 mètres sous terre, coule la rivière de Padirac qui s’écoule dans un réseau de galeries de plus de 40km !

Un peu plus d’1 km de galeries est ouvert au public. Le parcours commence sur une barque manœuvrée par un batelier. La visite permet de découvrir successivement la Grande Pendeloque, stalactite de plus de 60 mètres de long, suspendue au-dessus du Lac de la Pluie, le Lac des Gours (succession de barrages naturels) et la Salle du Grand Dôme, 94 mètres sous plafond !

17h00: Il est temps de trouver notre havre de repos. Par hasard , nous tombons sur le Camping Car Park de Tauriac entre plan d’eau, base de loisirs et rivière: magnifique!

Mardi 7 septembre

Départ pour Carennac.

Carennac est situé à 50 km au nord-est de Gourdon. Cette petite commune est desservie par la gare de Bétaille sur la ligne d’Aurillac à Brive-la-Gaillarde.

Il faut longer les rives de la Dordogne pour découvrir le village de Carennac, classé plus beau village de France qui n’a rien perdu de son inspiration médiévale. C’est la fondation d’un prieuré par la puissante abbaye de Cluny en 1047 qui marque sa destinée. Dès le 13ème siècle, le bourg se développe autour de son riche prieuré constitué de bâtiments monastiques, d’une église, d’un cloître… 

Après un court passage à Loubressac (cause travaux)

nous rejoignons Autoire

Après la visite du village et de ses maisons médiévales, nous marchons au bout du cirque jusqu’à la cascade de l’Autoire: plus haute cascade du département avec ses 30 m de hauteur.

De retour au village nous achetons quelques bouteilles de vin local.

Nous passons la nuit sur l’aire CC de Girac au bord de la Dordogne

Mercredi 8 septembre

9h30 départ pour Rocamadour, 30 km après vidanges et remplissage d’eau.

C’est dans la chanson de geste du roi, composée au Xème siècle, que l’on retrouve la «chanson de Roland». Ami d’Olivier, frère de sa fiancée la belle Aude, Roland est comte de la Marche de Bretagne, et surtout neveu de Charlemagne.

Quand ce dernier passe les Pyrénées pour aller lutter contre les Sarrasins en Navarre, Roland commande l’arrière garde qu’attaquent les Sarrasins au col de Ronceveaux, suite à la trahison de Ganelon.

Roland et ses hommes résistent jusqu’au dernier. Blessé à mort, il sonne enfin dans son olifant, appelant Charlemagne à son secours. La légende veut que Roland ait aussi tenté de casser sur un rocher son épée Durandal pour qu’elle ne tombe pas aux mains des Sarrasins, mais c’est le rocher qui se brisa.

La légende raconte que Roland ne réussissant pas à briser son épée Durandal, pria l’archange Saint Michel de l’aider à la soustraire aux infidèles. Roland la lança de toutes ses forces vers la vallée. Durandal traversant les airs sur des kilomètres, vint se planter dans le rocher du sanctuaire de Rocamadour.

Elle y est encore, vieille et rouillée, fichée au dessus de la porte de la chapelle Notre Dame

Déjeuner au restaurant « Beau Site »-Jehan de Valon en bord de falaise.

Nous poursuivons la journée en nous dirigeant vers Saint Cirq Lapopie: 75 km qui nous font traverser les Causses.

Arrivée sur l’aire municipale, nous descendons les vélos et nous voilà partis pour une boucle de 16 km en bord du Lot puis en remontant au dessus de Bouzies vers Saint-Cirq-Lapopie.

Jeudi 9 septembre

Visite du village de Saint-Cirq Lapopie par le sentier qui monte au village.

Déjeuner au bord du Lot puis départ pour la visite de la grotte du Pech-Merle.

16h00 nous partons pour Sarlat et posons CW à La Roque-Cageac, sur un camper-stop vers 17h30 : le temps de prendre 2 billets pour une mini croisière en gabare.

Vendredi 10 septembre

Nous nous rendons au marché de La Roque-Gageac, devant le camper-stop: quelques achats dont du safran du Quercy. Puis nous flânons dans l’unique rue accrochée à la falaise. Jolie vue sur la Dordogne dans une végétation luxuriante.

11h00, nous partons sur Sarlat et passons notre chemin devant l’aire de camping car coincée entre la route principale et le cimetière sur un terrain très en pente…

Nous choisissons alors l’adresse de France passion « les noyeraies du Landers »:

https://www.sarlat-tourisme.com/offres/les-noyeraies-du-landers-sarlat-la-caneda-fr-1941641/

Le temps de déjeuner: poulet rôti acheté au marché … puis nous partons à vélo à Sarlat.

Nous faisons le plein de produits locaux du Périgord- truffes, foie gras, vins, fromages…

Retour à CW pour la visite guidée de l’établissement .

Au cours d’une visite d’une heure se terminant pour une dégustation d’huiles, noix, et divers produits dérivés, la guide nous fait découvrir la fabrication de l’huile de noix (et noisettes ) en décrivrant le matériel lié à la récolte et à la transformation de la noix, à l’extraction à chaud de l’huile de noix.

Nous faisons connaissance avec un couple de camping caristes suisses très sympa avec qui nous finissons la soirée.

Samedi 11 septembre

Nous quittons Sarlat pour visiter Domme. Le temps est brumeux, dommage…

Domme, une bastide royale

Erigée en bastide en 1281 par Philippe III le hardi dans un souci défensif, Domme est construite sur la falaise qui domine la rivière Dordogne sur 150m. Entourée de remparts percés de trois portes, la porte del Bos, la porte de la Combe et la porte des Tours, la bastide reste bien protégée. 

Les maisons de pierres blondes témoignent d’une architecture maitrisée des plus remarquables comme celle du batteur de monnaie avec ses fenêtres trilobées. On la trouve à la place de la Rode (la place de la roue) qui abrite un passé douloureux : le condamné à l’écartèlement y était roué de coups avant que ses membres soient brisés et arrachés ! 

N’ayant pas trouvé de place sur le parking CC de Beynacdont nous voulions visiter le château, nous décidons de visiter les jardins de Marqueyssac.

Dimanche 12 septembre

Lever sous un grand brouillard en bord de la Dordogne.

Départ vers 9h30 pour visiter le château des Milandes.

Le brouillard s’efface dés que nous quittons les rives de la rivière.

Après midi: descente de la Dordogne

Nous allons alors à Cénac pour une sortie canoë. Gaby est de la partie, 2 heures de descente puis retour par mini-bus.

16h30 – Nous retournons de l’autre côté du pont sur le camping « Verte Rive » pour poser CW et nous reposer toujours en bordure de la rivière.

La Dordogne depuis le camping Verte-rive de la Roque Gageac 24250

Lundi 13 septembre

Envole de Montgolfières dans la brume du petit matin

Nous avons rendez-vous avec les peintures pariétales à 9h50 à Lascaux IV.

11h30- Nous quittons la Dordogne et ses châteaux pour remonter vers la Charente, en particulier Aubeterre sur Dronne classé plus « beaux villages de France »

Venez nous y retrouver en ouvrant l’article suivant : de la Charente au Puy du Fou.

Suite dans l’article suivant de la Charente au Puy du fou.

De la Charente au Puy du Fou

Les ancêtres, notre vie…

Les ancêtres, notre vie…

.

Sur la trace appuyée de nos chers disparus.

Leur voix s’est éteinte mais résonne encore, ténue.

Quelque rumeur, photo d’un nom pour une vie,

Le poids de leur passé nous aurait-il suivi ?

.

Une histoire se perd dans le sang de nos veines.

À travers le temps, l’horloge est souveraine.

Notre vie rayonne, notre mémoire veille.

Le présent se disperse, las, à chaque réveil.

.

De leur racine, ils tissent la trame de notre course 

Nous en puisons alors la sève des ressources.

De nouvelles semailles pour une autre moisson,

Le grain de nos anciens appelle la fenaison.

.

Guy E- Août 2021

In memoriam

In Memoriam

Le soleil s’efface, l’ombre se cache pour pleurer.

Les cieux tournent la page, décrivant la destinée.

Les bruits de la vie s’effacent, nos pas hésitent,

Les mots d’espoir se cherchent, le temps nous évite.

.

Encore une fois, le sablier se renverse,

Ébranlant nos vies, en dissipant la détresse.

Le vide apparait, ne laissant rien qu’une trace,

Peut-être un espoir qu’il n’y ait pas de disgrâce.

/

Toujours, la terre se fait sourde aux cris des hommes,

Dont les funestes deuils éclairent les ténèbres,

Dans une démarche autant vide que funèbre.

.

La vie et la mort se livrent un duel, en somme.

D’un dernier regard en direction de la vie,

Vers un autre futur, le présent nous convie.

.

Guy E – 4 août 2021

Prisonnier du temps.

Prisonnier du temps.

.

De passage en ce monde, 

Mon esprit vagabonde.

Je suis un rebelle !

.

Le temps est ma prison

Qui n’admet aucune trahison.

Je suis un rebelle !

.

Vigile de mon existence,

Il est le gardien de mon essence.

Je suis un rebelle !

Jamais le temps ne passe.

Je m’échappe avec audace.

Je suis un rebelle !

.

Il me rattrape et me replace,

M’enferme dans sa carapace.

Je suis un rebelle!

.

Alors, je m’échoue sur une plage 

Pour regarder l’ombre des nuages .

J’étais un rebelle!

.

Et me dis alors : la vie est belle !

A quoi bon être rebelle ! 

.

Guy E- août 2021

Une goutte d’eau

Une goutte d’eau

Es-tu une goutte d’eau ou perle de rosée ?

A l’aube, au cœur d’une rose tu t’es posée.

Éclat de lumière, trésor tombé du ciel,

Reflet tremblant d’un cycle providentiel.

.

Tu vois les mers chaudes au-delà des nuages,

Sans jamais te perdre pendant tes longs voyages.

À la lueur du levant portée par ce zéphyr,

Tu nous reviens, chargée de riches souvenirs.

.

D’un miroir diamant, je devine le monde.

Un papillon posé sur la corolle féconde :

De sa longue trompe, longuement il s’abreuve,

Ne laissant plus que cette larme comme preuve.

.

Les ailes s’envolent, étincelles colorées,

Emmenant une goutte d’eau dans les nuées,

Pour un nouveau destin, ou un vagabondage,

Vers une autre contrée pour d’autres messages.

.

Guy E – juillet 2021

Inspiration

Inspiration

Quand du simple et pesant silence 

Qui n’autorise plus l’espérance, 

Les mots se vaporisent.

Ce vide me terrorise.

Plus la raison s’arrange, 

Plus la mémoire se dérange,

Qui se brouille et s’assèche.

En vain, la muse prêche,

La plume devient lourde.

Calliope devient sourde.

Alors les mots se cachent,

De mon expression point de panache.

Mon regard divague, l’esprit se perd.

Devant la page, je tempère.

Je tente etrecherche la rime,

Mais là encore, rien ne s’exprime.

Je suis à la recherche d’un sens

Et n’en trouve aucune réjouissance. 

Je n’ai donc point de souffrance, 

Point d’amertume, que des absences.

Guy E – juillet 2021

L’éternité est bien trop longue !

L’éternité est bien trop longue !

.

J’aimerais tant briser le miroir de l’éternité :

Celui qui renvoie l’image de ma pensée,

Avant de s’égarer dans le labyrinthe 

Des vaines espérances et de quelques craintes.

.

Mensonge de la vie, illusion contrainte,

Que l’Éternel pardonne ce manque d’étreinte.

Sans trouble, je m’écrie contre ces cieux ingrats

Qui défient cette vie, en ouvrant grand leurs bras.

.

Sentinelle de l’esprit, mon âme s’indigne,

Envisageant l’ennui de ce temps rectiligne.

Faut-il faire semblant et rêver à demain,

En se quittant pour ce voyage sans témoin ?

.

Un jour, je partirai où le corps ne peut aller.

J’irai à ma rencontre sous un ciel voilé.

Et tout s’effacera dans un suprême oubli,

Pour une éternité d’une vie aboutie.

.

Guy E – juillet 2021

Les dés de la vie

Les dés de la vie

Je ne suis que le fruit singulier du hasard 

Qu’un courant d’air joueur, farceur et sans égard

A décroché de l’arbre ce matin d’été, 

En lui insufflant cette étrange vitalité.

.

A l’aube de mes jours, j’ai habité un corps.

Comment l’ai-je trouvé ? Je l’avoue, je l’ignore.

La loterie du jour ou un lancer de dés ?

En ce vaste monde, aurais-je été demandé ?

.

Étrange métamorphose, jour après jour

J’apprends la vie : celle que l’on pense pour toujours ;

Une réelle histoire, dans un décor qui s’enfuit.

Il n’y a pas de lendemain sans espoir fortuit.

.

L’aube ne vient pas deux fois, il faut s’en souvenir..

Pourtant, chaque année voit les coteaux refleurir,

Chaque saison connait ses joies et ses tristesses.

Mais il n’y a qu’Amour que la brise caresse.

.

Guy E – juillet 2021

Un oiseau chante

Un oiseau chante,

.

Attrape son chant, il s’échappe dans les airs.

Place-le dans ta poche, il n’est pas ordinaire.

Ce chant de liberté, le refrain de la vie.

Ce sont quelques notes que le ciel te confie.

.

Écoute encore ce chant : il colore ton ciel,

Il fait battre les cœurs d’un seul battement d’aile ;

C’est une offrande, précieuse à ton oreille,

Une sérénade qui le matin t’éveille.

.

Chante mon bel oiseau, à rompre ce silence !

Soit la voix de l’amour et de la confiance,

Tes couplets mélodieux ravissent l’esprit

Et exaltent les âmes sans besoin d’écrit.

.

Cet hymne céleste est porteur de la sagesse.

Il éclaire les hommes sans autre noblesse.

Lors de ces temps ingrats, puissent tes jolies strophes

Éviter sur terre toutes les catastrophes.

.

Guy E – juillet 2021

L’exil des anges

L’exil des anges

.

Où sont passés les anges ? Je ne vois plus leurs ailes,

Ils ont déménagé, l’homme est trop infidèle.

Ils ont laissé les démons dans le firmament,

Courir sans but à la recherche du néant.

.

Où sont les anges et leurs générosités,

Sans haine et sans vengeance, pleins de gaieté ?

Ils se sont exilés, volant vers d’autres cieux,

Abandonnant les hommes si prétentieux.

.

Les peuples se battent pour un oui, pour un nom,

Celui d’un dieu, oubliant leur communion.

En quête incessante de paradis pluriels,

Ils n’ont plus que des lumières artificielles.

.

Ce matin, j’ai remarqué une plume blanche 

Virevoltant dans la cour de branche en branche ;

Trace éphémère d’un messager céleste,

Porteur d’un espoir audacieux… j’atteste !

.

Guy E-Juin 2021

En Auvergne (suite)

Samedi 19 Juin

Départ de Super Besse puis courses au supermarché local.

Nous nous rendons ensuite au lac de Bourdouze, sans pouvoir en faire le tour du fait d’une jolie tourbière protégée.

Nous en profitons pour faire de jolies photos d’orchidées et plantes de tourbière.

Déjeuner sur le parking des cascades de Chilozat puis descente vers les cascades (puis remontée).

Nous terminons la journée au Clos à Touzel-Ronzières avec un bon orage.

AIRE DE CAMPING CAR GRATUITE, VIDANGE ET EAU.

Dimanche 20 juin

Départ pour la vallée des Saints à Boudes, environ 15 km.

Nous posons CW sur une aire de CC aménagée, puis partons pour une randonnée de 7 km sur le sentier des cheminées de fées que nous terminons sous la pluie.

Départ après le repas vers Ruynes en Margeride pour contempler le viaduc de Garabit.

Promenade dans les jardins de Saint Martin de l’écomusée de Ruynes en Margeride.

Nous nous installons sur l’aire gratuite de Ruynes avant l’arrivée d’un orage dont on se souviendra…

A la pêche aux baskets!

Lundi 21 juin

Départ de Ruynes pour parcourir les gorges de la Truyére (Circuit de 60 Km) et du barrage de Grandval).

Arrivée à Saint-Flour par un orage terrible, repas dans le camping car puis visite du vieux Saint Flour, ville très contrastée ( relief, vieux quartiers…) puis visite de la cathédrale Saint Pierre.

Enfin nous entamons notre remontée en nous dirigeant vers Solignat où une aire gratuite avec une jolie vue nous attend.

Promenade vers le Puy d’Ysson

Mardi 22 juin

Après vidanges et remplissage, départ pour les grottes troglodytiques de Jonas.

Déjeuner sur le parking puis nous mettons le cap sue le val de l’allier en espérant quelques observations ornithologiques.

Bien décidés à renouveler notre exploration ornithologies , nous posons CW à Proximité de l’écopôle de l’Allier Pérignat sur l’aire du pré des laveuses. gratuit mais sans service.

Mercredi 23 juin

Départ vers Pérignat et la falaise de Malmouche.

Nous abandonnons CW au bord de la route , puis nous amorçons une assez longue marche pour rejoindre les bords de l’Allier.

Quelle récompense quand nous arrivons devant la falaise

Nous retrouvons CW à 12h00 et nous dirigeons vers le volcan Lemptegy, déjeuner sur le parking, puis visite avec le petit train : départ 14H15

Il es t 17h30, nous retournons sur l’aire d’Orcines

Jeudi 24 juin

Il a plus toute la nuit et Il est temps pour nous de songer au retour:

Nous abandonnons notre projet de sortie ornithologies au bord de l »Allier à Bressolles et nous dirigeons vers Volvic

Visite de la grotte de pierre

Voilà l’escapade se termine, nous reprenons le chemin de la maison , mais auparavant nous nous arrêtons pour la nuit à Jambles pour une dégustation de Givry, et de Mercurey. quelques achats plus tard, nous rentrons au camping car.

Vendredi 25 juin

Nous arrivons vers midi: fin de l’escapade!