Vivre

Vivre

.

Vivre en écoutant la cascade 

Délivrant au matin clair son aubade.

Vivre en se désaltérant à la source azurée,

Jet limpide jaillissant du rocher.

Vivre au chant d’allégresse

De l’oiseau, promesse enchanteresse.

Vivre, bercé par l’incessant refrain

Des vagues de l’océan  souverain.

Vivre dans le bruissement 

D’un instant de recueillement.

Vivre du miel

Que l’on dispute à l’abeille.

Vivre au matin clair

Respirant une rosée salutaire.

Vivre sans autre caprice 

Que ton sourire complice.

Vivre sans autre  feu

Que celui de tes yeux.

Vivre ne connaisant qu’un bonheur

Celui que partage  ton coeur.

Vivre  de ton amour

Sans aucun autre recours.

.

Guy E – janvier 2021

Éphémère

Ephémère

Comme une friandise offerte par la mère,

À peine convoitée et déjà  consommée,

À peine consommée et déjà oubliée.

Tout en ce monde n’est qu’éphémère.

.

Plaisir d’un jour, passion sans entrain;

Il en va ainsi de ces amants qui s’enlacent le jour 

Pour mieux au soir advenu éloigner leur parcours;

Solitude retrouvée, plaisir sans lendemain.

`

Tu traverses ton temps  tel un visiteur,

Evanescence des traces, il ne reste que ton œuvre,

ta mémoire se dilue avant de s’évanouir,

de se délayer dans le temps, l’espace d’une nuit,

.

Que reste-il du papillon  chaque année de retour,

Et  qui butine la même fleur dans ta cour.

Revanche sur le temps ou subterfuge de la vie.

Paradoxe du temps, tout se termine dans l’oubli.

.

Illusion d’éternité, La vie n’est que mystère, 

Périssable fut Le fruit des Hespérides,  

Et la vie est  temporelle, punition divine…

L’homme mortel une espèce éphémère….

.

Guy E – janvier 2021