C’était avant…

C’était avant…

.

Je ne me souviens plus ni où, quand, ni comment.

C’était ce matin, c’était hier, c’était avant…

.

Le monde s’éveillait, à l’aube, rêveries…

Une genèse, un souffle respire, irradie. 

.vie

Une page s’ouvrait, une infinie nature. 

Déjà un mystère : plus bas, une signature ;

.

Le futur s’embrasait, écrire le présent

Et franchir sans crainte cet espace et le temps !

.

Suivre le chemin vers ses terres inconnues.

Voler du temps au temps enfin sans retenue.

.

Alors l’esprit s’ouvre…l’âme nouvelle enfante… 

La conscience apparait, les lendemains chantent !

.

      Ce matin, j’ai rencontré ma vie !