Une abeille ne fait pas le printemps

Une abeille ne fait pas le printemps

.

Une abeille qui bourdonne ne fait pas le printemps.                 

Mais que penser alors de ce nuage ardent

Qui sort de la ruche et s’envole dans les airs,

À la recherche d’un calice à peine ouvert ?

.

Une jolie primevère attend toute embaumée,

Confiante et féconde qu’une abeille charmée

Vienne goûter, toute émue, à ses tendres délices.

Point de doute, la saison est venue sans malice.

.

L’abeille, bousculée par un désir pressant,

S’enivre de nectar puis s’envole en peinant.

Alourdie et enrichie de cette poudre d’or, 

De fleur en fleur, rose après rose, elle vole encore.

.

L’orage gronde, elle doit sauver son butin :

Tandis que le zéphyr la pousse sur d’autres chemins,

À tire d’ailes, saine et sauve, elle regagne la ruche,

Déposant fièrement son trésor sans embûche.

.

Jour après jour, la ruche besogneuse s’alourdit.

Fruit de ce dur labeur, le couvain s’enrichit.

Les alvéoles se remplissent de ce miel ambré

Que nous pourrons à la cuillère déguster.

.

Guy EDUS – mars 2021

<p value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80">